Agriculture : « Agrotech », la technologie au service de l’agriculture

Agriculture : « Agrotech », la technologie au service de l’agriculture

«Agro-technologies du Souss Massa Drâa » vient de voir le jour pour développer la filière agricole dans cette région. Initiée par le Conseil régional du Souss Massa-Drâa, cette nouvelle association vise en premier lieu le développement économique et social de la région.  
Agrotech ambitionne également d’augmenter le PIB agricole, d’accroître les exportations, d’améliorer la compétitivité de la filière ainsi qu’inciter les populations à ne pas déserter le milieu rural. C’est à travers trois démarches qu’ « Agrotech » veut introduire les technologies dans ce secteur. Il s’agit notamment de la promotion des recherches publiques et privées (nouvelles semences), l’implantation d’entreprises spécialisées (recherche appliquée, activités des tests et production), ainsi que la création d’un tissu de PME technologiques (installation, conseil et certification). « Pour assurer le fonctionnement de l’association, le Conseil régional du Souss Massa-Drâa a débloqué un budget de 3 millions de dirhams au titre de l’année 2006 et s’est engagé à verser 2 millions de dirhams pour chaque année», a-t-on décidé lors de l’assemblée générale constitutive de cette association tenue récemment à Agadir.
En plus du Conseil régional du Souss Massa-Drâa, « Agrotech » compte d’autres membres du Centre régional d’investissement (CRI), de l’Agence du bassin hydraulique, de l’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA), en plus d’établissements privés.
Cette association implique également des établissements scientifiques tels que l’Institut national de recherche agronomique (INRA) et l’Institut agronomique et vétérinaire (IAV) Hassan II. D’ailleurs, c’est le directeur du complexe horticole à l’IAV Hassan II, Brahim Hafidi, qui a été élu à la présidence d’ « Agrotech ».
Le plan d’action de cette association prévoit la création d’une pépinière d’entreprises. « Il s’agit d’une entité offrant des prestations aux entreprises impliquées dans le projet et notamment les PME. Cette entité leur permettra de se concentrer sur la partie exploitation, en  leur apportant un support « logistique » et un coaching permanent », précise-t-on dans ce plan.
En effet, « Agrotech », dont le modèle existe déjà dans certains pays européens notamment la France dans la région  l’Aquitaine avec son Agropole d’Agen et  l’Hérault avec l’Agropolis de Montpellier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *