Arcelor-Mittal : un accord à l’horizon

Les groupes sidérurgiques Arcelor et Mittal Steel sont sur le point de conclure un accord sur une offre améliorée du numéro un mondial de l’acier, qui a proposé 40,37 euros par action Arcelor contre 37,74 euros précédemment, a annoncé à l’AFP une source proche du dossier.
"Mittal Steel a proposé au conseil d’Arcelor de se prononcer sur la base d’un prix de 40,37 euros par action et il y aura un accord", a indiqué à l’AFP cette source, qui a souhaité garder l’anonymat. Contactés par l’AFP, les deux groupes n’ont pas confirmé cette information. Si ce prix était accepté, ce serait une amélioration de 7% par rapport à l’offre précédente de Mittal, numéro un mondial de l’acier dirigé par l’Indien Lakshmi Mittal. Il était impossible de calculer pour l’heure la valorisation totale de cette offre, l’offre de Mittal comportant à la fois du cash et des titres. La cotation du titre d’Arcelor, numéro deux mondial de l’acier, a été suspendue en Europe mercredi, alors qu’il cotait à 35,02 euros. Les deux géants de l’acier tenaient chacun un conseil d’administration, Arcelor à Luxembourg et Mittal à Londres. Le groupe européen Arcelor, qui depuis cinq mois repoussait les avances de Mittal, avait accepté ces derniers jours d’entrer en négociations après que son projet de mariage avec le russe Severstal eut rencontré un rejet de la part de ses actionnaires. Le conseil d’administration d’Arcelor devait se prononcer soit en faveur d’un projet de mariage avec le sidérurgiste Severstal, qu’il a lui-même initié, soit en faveur de l’offre d’achat du numéro un mondial Mittal Steel, jusqu’alors considérée comme hostile. La réunion a débuté dimanche à 10h15 (8h15 GMT) au siège du groupe sidérurgique à Luxembourg. "L’ensemble des administrateurs sont présents ou sont représentés", a précisé un porte-parole d’Arcelor. "Ce soir, vous aurez des décisions qui vous seront présentées", a déclaré à son arrivée, l’un des administrateurs, Fernand Wagner. "C’est assez confus. Mittal est prêt à relever son offre et faire d’importantes concessions en étant minoritaire au sein d’Arcelor en cas de mariage", a expliqué dimanche une source proche du dossier. "Mais (Alexeï) Mordachov est déterminé à aller jusqu’au bout. Il est d’ailleurs resté à Luxembourg", a-t-elle ajouté, au sujet du P-DG de Severstal. "Les choses avancent, mais rien n’est stabilisé. Il faut attendre la fin du conseil", a indiqué une autre source proche du dossier.
Le conseil d’administration d’Arcelor est présidé par le Luxembourgeois Joseph Kinsch qui a largement mené les négociations avec les différentes parties ces derniers jours. Le groupe compte 18 administrateurs dont le coprésident d’EADS Noël Forgeard et le prince Guillaume de Luxembourg. Vendredi, Mittal Steel “tenait la corde”. Un porte-parole avait en effet assuré que les discussions étaient "avancées et constructives", tandis que des sources proches d’Arcelor soulignaient que Mittal était prêt à faire des "concessions importantes en termes de gouvernance et de projet industriel".

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *