Bank Al-Maghrib : Les avoirs extérieurs nets se dopent de 639 MDH

Nouvelle appréciation des avoirs extérieurs de la banque centrale. En ce sens, qu’au terme de la semaine clôturée le 19 décembre, ces avoirs nets se sont relevés de 639 millions de dirhams, en relation avec l’évolution des opérations de change de devises étrangères qui ont dépassé les achats de billets de banque étrangers par les banques. Par ailleurs, «l’encours des réserves nettes de change de la Banque s’est -il élevé à 187 milliards de dirhams, en hausse de 13 milliards par rapport à celui de fin décembre 2006», note Bank Al-Maghrib dans son analyse hebdomadaire des indicateurs économiques et financiers au 20 décembre. Pour ce qui est du marché des changes, le dirham, en une semaine, s’est redressé face à l’euro de 0,38%, au contraire de sa contre-performance devant le dollar face auquel il s’est inscrit en dépréciation de 1,88%. Le marché monétaire, pour sa part, a été marqué par une nouvelle injection de liquidités sur la place. En effet, la banque centrale a mis à disposition quelque 15 milliards de dirhams, à travers les avances à 7 jours sur appel d’offres au taux de 3,25%, «au lieu de 10,5 milliards une semaine auparavant», indique la même source.
Et d’ajouter que «dans ces conditions, le taux d’intérêt moyen sur le marché interbancaire est revenu de 3,71% à 3,14%, alors que le volume échangé sur ce compartiment s’est inscrit en hausse». En outre, Bank Al-Maghrib a accordé pour 100% du montant demandé par les banques de la place, soit 12,7 milliards de dirhams, lors de l’appel d’offres pour les avances à 7 jours au taux de 3,25%, du 19 décembre, pour lequel la date de Valeur retenue a été le 20 décembre. Aussi, sur le registre des adjudications, le Trésor a retenu, durant la séance du 18 décembre, pour une date de règlement au 24 décembre, 3,3 milliards de dirhams sur un montant proposé de 8 milliards. Notons également que les souscriptions ont porté sur des bons à 13 et à 26 semaines à des taux en baisse respectivement de 11 et de 3 points de base, ainsi que sur des bons à 52 semaines à un taux en hausse de 6 points de base par rapport à la dernière émission. En l’absence de remboursements, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’établit à 259,8 milliards de dirhams au 26 décembre.L’analyse hebdomadaire en question met aussi en exergue la baisse soutenue du taux moyen pondéré des dépôts, en  novembre dernier par rapport au mois précédent. Dans ce contexte, le taux relatif aux dépôts à 6 mois s’est replié de 38 points de base et celui des dépôts à 1 an d’un point de base a reculé respectivement à 3,30% et à 3,68%. Il est de même question de l’indice du coût de la vie calculé à l’issue du mois de novembre.
Cet indice accusant un repli de 0,6% contrairement à la hausse de 0,3% enregistrée un mois auparavant. «Cette évolution résulte de la diminution de 2,8% des prix des produits frais, en particulier, les poissons -13,7%, les légumes  -2,6% et les fruits – 8,3%, ainsi que du fléchissement de 3,3% des prix des produits laitiers», explique-t-on.  L’indice du coût de la vie dessaisonnalisé, lui, a enregistré une diminution mensuelle de 0,3% après celle de 0,2% le mois précédent. En glissement annuel, cet indice a bondi de 1,4% contre 3,5% en 2006. La raison en est que les prix des viandes et les tarifs pris en compte dans la colonne du transport et de la communication ont fléchi respectivement de 4,4% et de 4,7% après avoir progressé de 6,5% et de 3,6% l’an dernier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *