Banque populaire : Résultats semestriels en progression

Sur le plan de l’intermédiation, le Crédit populaire du Maroc a renforcé sa place de leader sur le marché bancaire national, aussi bien pour les dépôts que pour les crédits à l’économie.
C’est ainsi que les ressources globales du Groupe ont enregistré une progression de 7,4% sur une année glissante (de Juin 2003 à Juin 2004), pour se situer à 85.532 millions de DH, améliorant ainsi sa part de marché qui s’établit à 30, 21 %. Quant aux crédits à l’économie, son volume a enregistré une forte hausse de 13,8 % sur la même période, grâce à une bonne performance des crédits à l’équipement et des crédits immobiliers, qui ont cru respectivement de 17,9 % et 24,2 %. Ceci a permis au Groupe d’améliorer sa position sur le marché de 0,54 point, soit 22,93 % à fin Juin 2004. Au plan des résultats, le Produit Net Bancaire (PNB) du Groupe s’est élevé à 2.433 millions de DH, en progression de + 9,1 % par rapport à Juin 2003. L’amélioration du coefficient d’exploitation de 1,4 point, soit 47,2 % à fin Juin 2004, est le résultat d’une évolution favorable de l’exploitation bancaire et de la maîtrise des charges générales d’exploitation. «Ces différentes performances ont permis une nette percée du résultat net du Groupe, qui a progressé de + 27,5 %, pour se situer à 585 millions de DH fin Juin 2004, et ce en dépit de la constitution de dotations aux provisions pour créances en souffrance de 421 millions de DH et pour risques généraux (libre d’impôt) de 150 millions de DH. La rentabilité financière (ROE) s’est ainsi améliorée de 1,8 point, conformément au plan de développement 2004-2006, pour atteindre 12,5 % à fin Juin 2004 », précise le communiqué de la banque .
La structure financière du CPM s’est également consolidée, à travers une nette progression des fonds propres de + 9,2 %, qui se sont situés à 9.398 million de DH à fin Juin 2004, ce qui confère au Groupe de larges capacités de développement, comme en témoigne le coefficient de division des risques du Groupe, qui s’est situé à fin Juin 2004 à 1.606 millions de DHS, en progression de 5 % par rapport à fin 2003.
Pour la Banque centrale populaire, l’activité de l’intermédiation a enregistré une nette performance des dépôts de la clientèle (+ 92,8 %), qui se sont élevés à 2.607 millions de DH à fin Juin 2004. Quant à l’encours des financements consentis à l’économie, dédiés presque exclusivement aux grandes entreprises, il s’est établi à 5.076 millions de DH, en progression de + 21,7 % par rapport à Juin 2003.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *