Barceló débarque à Marrakech

Barceló débarque à Marrakech

Le groupe espagnol Barceló a présenté en marge de la «Feria international du tourisme» (Fitur) qui a eu lieu au Parc Juan Carlos de Madrid, du 25 au 29 janvier dernier, son projet hôtelier à Marrakech. L’établissement, dont l’emplacement se trouve dans la palmeraie (la sortie vers Casablanca) sur une superficie de 10 hectares, sera géré par ce groupe lui-même.
c’est ce qui ressort des clauses de l’accord signé entre les propriétaires – des hôteliers marocains –  et les représentants de l’enseigne espagnole. José Canalis Palou, responsable du Management de Barceló pour l’Europe, a étudié avec la partie marocaine représentée par Mekki Mestari,  jusqu’aux infimes détails, de l’architecture en passant par le côté technique. L’hôtel entrera en activité au courant du mois d’avril.
«L’investissement global est estimé entre 130 et 150 millions de dirhams», annonce  Mekki Mestari, propriétaire de Valtour  et de l’Eldorado.
En tout, l’établissement comprend 13 riads de 20 chambres chacun. «Notre produit s’adresse plutôt aux familles. C’est ainsi que nous avons prévu un terrain de foot, des salles de sport, de fitness, des jardins d’enfants et des piscines chauffées», précise Mekki Mestari.
Barceló est l’un des gestionnaires hôteliers les plus connus en Espagne. Désireux de consolider sa marque sur le marché international, ce groupe commence à s’intéresser au Maroc. «Cet hôtel-club à Marrakech est le premier projet de Barceló au Maroc», tient à noter M. Mestari. En effet, ce groupe agit en qualité de gestionnaire de divers hôtels. Les représentants de Barceló aspirent à mettre une contribution de gestionnaire d’hôtels et la connaissance dérivée de cette activité, pour franchiser cette marque.
L’architecture du produit reflète les atouts de la ville ocre. Et c’est l’architecte Allal Ben Abderrazik qui a dessiné cet hôtel-club en prenant en considération les particularités des traditions locales. Allal Ben Abderrazik, qui a pris part lui aussi à la réunion du Fitur, a annoncé que le choix de l’implantation de ce projet près de la palmeraie de la ville ocre n’est pas fortuit. « Cet hôtel permettra aux visiteurs de découvrir une superbe vue sur les montages de l’Atlas. Son emplacement offrira aussi une vraie bouffée d’oxygène», indique-t-il. En Espagne, au Mexique, en Allemagne, en Bulgarie et même à Cuba, le groupe tisse sa toile à travers le monde.Bref, il veut ratisser large.
Barceló dispose de participations dans des activités touristiques différentes de la gestion hôtelière, à savoir le transport, les agences de voyages ainsi que la propriété immobilière d’hôtels. Sa gestion de l’hôtel-club à Marrakech est le début de son introduction dans le secteur touristique marocain. Barceló planche également sur la contruction d’un autre hôtel à Casablanca. À travers le monde, le groupe Barceló gère 108 hôtels et 27.993 chambres. Son chiffre d’affaires s’élève à 1.123,5 millions d’euros et emploie 14.636 personnes. C’est un géant de l’hôtelerie qui fait donc son entrée au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *