Barrière de péage de l’autoroute de contournement de Rabat: Inter Tridim parle de record technique

Barrière de péage de l’autoroute de contournement de Rabat: Inter Tridim parle de record technique

Une barrière de péage moderne à l’autoroute de contournement de Rabat. A première vue, le design ne laisse pas les usagers de cet axe autoroutier indifférents. D’un point de vue technique, l’auvent métallique de la barrière, autrement dit son toit, se veut innovant.

D’ailleurs c’est ce qu’a souligné à ALM Driss Assad, directeur général Inter Tridim, ayant chapeauté la construction de cet ouvrage. Ayant nécessité un coût global d’environ 10 millions de dirhams, l’auvent métallique de la barrière de péage de l’autoroute de contournement de Rabat est le fruit d’une équipe entièrement marocaine. «C’est un projet unique en son genre. Il s’agit d’une prouesse technique exceptionnelle voire un record mondial», affirme M. Assad. Les spécificités de cet ouvrage résident dans sa portée. Le directeur d’Inter Tridim indique dans ce sens que «c’est pour la première fois qu’on a pu atteindre une portée de 50 mètres avec des poutres en profils reconstitués soudés. Nous avons déployé, dans ce sens, de nouvelles techniques afin de répondre au modèle défini par le designer Hicham Lahlou».

L’auvent prend, en effet, la forme d’une aile d’avion. Un design qui, selon les spécialistes, nécessite une certaine finesse de conception. «Nous avons rencontré des difficultés au départ vu qu’on parle d’un auvent de 100 mètres de longueur et qui comprend trois poteaux. Pour une couverture qui dépasse les 100 mètres, l’épaisseur de la toiture doit se situer techniquement autour de 3 mètres», explique Driss Assad à ALM. Et de préciser que «le profil reconstitué soudé est un système qui nous a permis de réduire de la hauteur dans un bâtiment. Nous avons opté pour cette solution pour aboutir au design préconisé. C’est un défi technique que nous avons relevé avec succès». Selon le directeur général d’Inter Tredim, l’ouvrage s’étend sur une longueur d’environ 100 mètres ainsi qu’une largeur de 15 mètres. L’épaisseur de la toiture ne dépasse pas, quant à elle, le 1,10 mètre.

L’auvent est par ailleurs posé sur trois appuis et ne comprend aucune soudure. Tel qu’il a été pensé, l’auvent métallique de la barrière de péage de l’autoroute de contournement de Rabat se veut un élément intégré dans une perspective en terre et ciel. Son exécution est sous forme de la lettre «M» étendue par référence à la première lettre du nom du Royaume «Maroc». Notons que l’ouvrage dont le montage s’est fait en trois mois a connu la mobilisation d’une équipe de 25 personnes. Sa construction a ainsi nécessité environ 20.000 heures de travail, soit 9 heures par jour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *