Blé tendre : levée des barrières douanières pour les quatre prochains mois

Blé tendre : levée des barrières douanières pour les quatre prochains mois

Un projet de décret portant suspension de la perception du droit d’importation applicable au blé tendre a été adopté, jeudi 26 août, par le Conseil de gouvernement. Cette mesure, promulguée pour la période allant du 16 septembre au 31 décembre 2010, a pour but d’assurer un approvisionnement régulier du marché intérieur. Ainsi, elle devra s’appliquer au blé tendre relevant des positions tarifaires 0101.90.90.10 et 0101.90.90.90. Dans une déclaration à la presse, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, a expliqué que cette décision est motivée par la hausse des cours mondiaux des céréales, notamment, le blé tendre en raison de la baisse de la production mondiale du blé dans certains pays d’Europe, particulièrement la région de la Mer Noire à cause de la sécheresse qu’a connue cette contrée. De même le ministre a souligné que l’importation acquitte, depuis le 1er juin 2010, un droit d’importation de 135%, précisant que cette quotité a été instituée pour assurer une protection à la production nationale et garantir un prix rémunérateur à l’agriculteur. Or, le maintien de cette quotité se traduirait par des prix prohibitifs à l’importation, compris dans une fourchette entre 402 et 415 Dh/Ql qui sont supérieurs au prix de revient moyen cible de 260 Dh/Ql. En effet, les cours mondiaux des céréales, notamment le blé tendre, connaissent depuis juillet dernier une tendance haussière. Cette situation s’explique par la baisse de la production mondiale du blé dans certains pays d’Europe, notamment la région de la Mer Noire en raison de la sécheresse qu’a connue cette contrée. Par ailleurs, la décision des autorités russes d’interdire l’exportation du blé pour assurer l’approvisionnement de son marché local s’est traduite par un renchérissement des prix de cette denrée. Au niveau national, la récolte céréalière a totalisé 75 millions de quintaux, ce qui constitue un couronnement des efforts déployés par l’Etat et les autres acteurs dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Maroc Vert. La situation du marché intérieur du blé tendre se caractérise par une baisse de 11,6 % de la production de la campagne 2009-2010 par rapport à celle de 2008-2009. De même, les quantités collectées de cette matière connaissent une régression de 15 % par rapport à l’année précédente. En termes de perspective, M. Akhannouch a affirmé, à cette occasion, que la nouvelle campagne agricole a démarré dans les meilleures conditions à la faveur de plusieurs facteurs, dont le taux important de remplissage des barrages à usage agricole qui a atteint 80 % à l’exception du barrage El Wahda. et de poursuivre que cette campagne bénéficiera de conditions favorables au niveau des intrants agricoles. Il a, dans ce sens, indiqué que les stocks de grains avoisinent 1,10 million de quintaux et que le taux de mécanisation dans le secteur agricole a atteint 50 % des ventes des tracteurs au cours de la saison agricole actuelle. A noter que la production agricole 2009-2010 a atteint un niveau important en enregistrant une hausse de 27 % par rapport aux résultats obtenus au cours des trois dernières années.
Des résultats «très satisfaisants» ont été également relevés au niveau d’autres chaînes de production agricole notamment celle de l’olivier, dont la production a affiché une hausse de 76%, a ajouté le ministre, précisant que les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 136% par rapport à la saison agricole écoulée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *