Câblage électrique : Furas racheté par l’allemand Leoni

Furas, une entreprise de câblage électrique destiné à l’industrie des appareils électroménagers récemment installée à Casablanca passe sous l’escarcelle allemande. Le groupe allemand Leoni, opérant essentiellement dans le secteur automobile, vient d’acquérir l’entreprise catalane et 100% des activités de sa filiale marocaine. L’opération d’acquisition a été conclue vendredi 27 juillet et sera officialisée le 7 août. Leoni hérite ainsi de l’important portefeuille de clients que Furas compte parmi les plus grands fabricants au monde des appareils électroménagers.
Avec cette nouvelle acquisition, le groupe allemand consolide sa position de leader européen dans le secteur du câblage et connexions électrique destiné aussi bien au secteur automobile qu’aux autres industries électriques. De même, Leoni fait part de sa volonté d’étendre son activité et ce, pour conquérir le marché chinois en pleine expansion.
Pour rappel, Furas a décidé, il y a quelques mois, de transférer l’activité de l’une de ses unités de production de Barcelone vers Casablanca.
L’entreprise catalane, aujourd’hui rachetée par les Allemands, a ainsi fermé l’une de ses unités de production dans la ville de Piera (province de Barcelone) et annoncé l’ouverture d’une nouvelle unité à Casablanca qui viendra s’ajouter à une autre déjà en activité dans la même ville depuis 2005.
L’entreprise catalane, créée en 1969, a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires estimé à 43,1 millions d’euros et auquel a largement contribué l’unité de Casablanca.
Implantée au Maroc depuis mars 2005, l’entreprise catalane a renforcé la capacité de production de son usine à Casablanca d’une superficie de 4.000 m2 et où elle emploie 150 personnes.
L’entreprise catalane possède cinq unités de production dont trois en Catalogne, une unité à Casablanca et une autre à Durban en Afrique du Sud ainsi que des bureaux commerciaux à Hong-Kong.
La décision de Furas de transférer l’une de ses unités de production à Casablanca a été dictée par la rude concurrence des entreprises implantées dans des pays asiatiques outre les pertes qu’elle subit depuis plus de deux ans.
Le nouvel acquéreur de l’entreprise, Leoni, emploie plus de 35.000 salariés de par de monde et a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires de 2,1 milliards euros.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *