C’est quoi un système de management environnemental ?

Toute entreprise désireuse d’investir de nouvelles destinations se doit d’intégrer un système de management environnemental (SME). Il y va de sa pérennité, compte tenu des nouvelles exigences sanitaires qui sont en train de se mettre en place.
La mise en place d’un SME est devenue donc aujourd’hui une obligation. Au-delà de son aspect écologique, ce dernier peut être un label pour mieux vendre ses produits ou son image.
Dans la pratique un SME doit permettre à une entreprise de contrôler et réduire continuellement l’impact direct ou indirect de toutes ses activités sur l’environnement. Il établit la structure organisationnelle, les responsabilités, les pratiques, les procédures, les procédés et les ressources nécessaires, afin d’atteindre les objectifs que l’entreprise se fixe en matière de performances environnementales, et ceci de façon compatible avec les autres managements en place. Un SME permet à une exploitation de déterminer tous ses impacts sur l’environnement, d’identifier les améliorations possibles et de les mettre en oeuvre. Il doit pour cela établir la structure organisationnelle, les responsabilités, les pratiques, les procédures et les ressources nécessaires afin d’améliorer continuellement ses performances. Le SME est donc un outil de gestion interne qui favorise l’intégration précoce d’objectifs écologiques précis dans tous les autres systèmes de gestion et processus de décision.
En sommes, un SME c’est avant tout une technique de management. C’est une approche systématique, des objectifs précis et un concept d’auto-contrôle. La conformité au système en question peut être sanctionnée par l’obtention d’un certificat «ISO 14001».
Cette certification est obtenue à la suite d’un audit effectué par un organisme spécialisé. Pour une entreprise, la certification sur une base volontaire par un tiers lui permet de se positionner sur le marché : «image verte», gain de prestige/compétitivité, reconnaissance internationale, etc.
Pour bon nombre d’entreprises, les avantages commerciaux liés à un certificat ISO 14001 pourraient s’avérer intéressants par rapport aux coûts liés à une procédure de certification. Cependant, chaque entreprise fera sa propre analyse coûts/bénéfices afin de déterminer si la certification n’est finalement pas le meilleur moyen de faire connaître à ses partenaires et au grand public tous les efforts entrepris en matière de management environnemental.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *