CNT: Des promesses d’innovation, d’audace et de rigueur

CNT: Des promesses d’innovation, d’audace et de rigueur

Le tourisme va mal et n’est même plus reconnu comme secteur prioritaire. Voici le principal constat de Abdellatif Kabbaj et Fouzi Zemrani nouvellement élus, respectivement, président et vice-président délégué de la Confédération nationale du tourisme (CNT). En effet, à l’issue de son assemblée générale ordinaire élective, la CNT a élu le binôme à la majorité.

Un binôme qui est décidé à faire la différence. «Nous allons nous retrouver pour un bilan d’activités vers fin 2015 et vous serez agréablement surpris par les réalisations que nous aurons accomplies d’ici-là», a promis M. Kabbaj lors d’une conférence de presse tenue le jour même de son élection à Casablanca.

Le binôme qui succède à Ali Ghannam et Fouad Lahbabi, respectivement ex-président et ex-vice-président général, est très optimiste. «Nous sommes la confédération représentative d’un secteur des plus importants de l’économie nationale. Nous avons une grande expertise, de grandes réalisations à notre actif mais nous avons surtout d’énormes ambitions.

Nous entendons faire notre travail dans l’innovation, l’audace et la rigueur. Voilà les maîtres mots de notre prochain mandat», a souligné M. Kabbaj.

De son côté, M. Zemrani a rappelé que leur projet de mandat s’articule autour de trois axes stratégiques. «Le premier axe concerne la mise en œuvre des engagements pris par le secteur privé dans le cadre du contrat-programme Vision 2020», a expliqué le vice-président délégué de la CNT. À ce titre, la confédération  s’engage à mener à bien le co-pilotage de la Vision 2020 avec la mise en place des organes de gouvernance prévus à cet effet, à savoir la haute autorité du tourisme et le Comité Azur 2020.

Figurent également au programme, l’installation et l’accompagnement des fédérations régionales du tourisme organes indispensables à la mise en œuvre des contrats-programmes régionaux, en plus de la restructuration et l’accompagnement des Fédérations métiers, particulièrement dans les projets de loi en cours prévus dans le cadre de la modernisation et l’excellence des services.

«Le deuxième axe de notre projet de mandat est relatif à l’amélioration de la compétitivité des entreprises nationales», a précisé M. Zemrani.

La CNT a choisi de baser ce deuxième axe sur la mise en œuvre de la connectivité des métiers du tourisme, l’intégration du secteur informel, le développement de la présence des entreprises nationales sur le digital à travers une stratégie web 3.0 et l’attractivité de la destination Maroc basée sur une offre diversifiée et de qualité dont l’objectif est de faire émerger des marques marocaines. «Le dernier axe que nous avons choisi pour notre projet de mandat est celui de la production de services pour les membres de la CNT», a conclu M. Zemrani.

Ce dernier axe comprend la réalisation des études au profit des professionnels, la production de services permettant à l’observatoire du tourisme de livrer des statistiques et des indicateurs de performance dans le but d’attirer des investisseurs et la facilitation de l’accès aux mécanismes d’appui aux PME mis en place dans le cadre du partenariat public-privé : Moussanada siyahia et Fonds de garantie.

Par ailleurs, le nouveau binôme à la tête de la CNT a également proposé l’institution d’un Conseil consultatif du tourisme dans lequel siégeraient des personnalités contribuant ou ayant contribué au développement du tourisme. Ainsi, en marge du conseil d’administration, ils se réuniront chaque trimestre sur invitation du président afin d’accompagner la CNT dans toutes les grandes réflexions stratégiques d’ordre social, économique ou environnemental.

Aussi, le binôme a sollicité la confiance et la mobilisation des membres afin de rattraper le retard enregistré suite aux différents évènements qu’à vécus la destination Maroc durant la période écoulée et pour laquelle l’essentiel du temps a été consacré à raffermir les rangs de la CNT et à fédérer l’ensemble des acteurs autour d’une institution représentative et responsable.

À noter que sur le principe de donner à la CNT toute la crédibilité qu’elle est en mesure d’exiger, les membres ont élu à la grande majorité des voix, avec 225 voix sur les 257 membres présents, Abdellatif Kabbaj et Fouzi Zemrani, à la tête de la confédération pour la période allant du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2017.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *