Conjoncture : Le BTP sur un trend haussier

Les secteurs de l’industrie manufacturière, de l’énergie, des mines et du bâtiment et des travaux publics (BTP) ont connu une amélioration au 2ème trimestre 2007 par rapport au trimestre précédent, selon le Haut Commissariat au Plan (HCP).
Dans sa note d’information sur les résultats des enquêtes de conjoncture relatifs aux réalisations du 2ème trimestre 2007 et aux pronostics pour le 3-ème trimestre 2007, le HCP a indiqué que le secteur du BTP a maintenu la tendance haussière de ses activités au 2ème trimestre 2007, tirée, essentiellement, par les travaux publics dont notamment la «Construction du gros oeuvre de bâtiments», les «Travaux spécialisés de génie civil» et la «Construction de chaussées routières et de sols sportifs».  Quant au secteur énergétique, la production a enregistré une nette progression au 2ème trimestre 2007, sous les effets conjugués du développement des activités du pétrole raffiné et de l’électricité. S’agissant du secteur manufacturier, sa production s’est améliorée durant le 2ème trimestre 2007 par rapport au trimestre précédent grâce notamment aux augmentations relativement importantes de la production dans les branches d’activités du «Boissons et tabacs», du «Matériel de transport», des «Articles en caoutchouc ou en plastique» et de «Construction de machines et matériaux d’équipement», indique le Haut Commissariat. Cette amélioration est également due aux diminutions de la production dans les branches d’activités du «Matériel de bureau, instruments de précision, de mesure et de contrôle optique et horlogerie», des «Autres produits des industries alimentaires», du «Matériel électrique et électronique» et des «Produits de la chimie et de la parachimie». Concernant le secteur minier, sa production a enregistré une tendance haussière, imputable à l’évolution positive de la production au niveau de la branche d’activité des «minerais métalliques» et de celle des «minéraux non métalliques», a précisé la note.
Par ailleurs, les résultats de l’enquête ont montré que la marge de la capacité productive non utilisée des entreprises a été d’environ 14% pour l’énergie, 15% pour les mines, 20% pour le secteur industriel et 31% pour le secteur du bâtiment et travaux publics. Dans ce cadre, la marge de la capacité de production non utilisée la plus élevée a été affichée par la branche des «»Produits de l’industrie métallique de base»» (35%) et la plus faible par la branche «Produits de la chimie et de la parachimie» (15%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *