Consommation : Les prix des légumes se rétractent de 8,6% en juillet

Consommation : Les prix des légumes se rétractent de 8,6% en juillet

Les légumes ont connu une baisse de leurs prix au mois de juillet. L’indice des prix des végétaux a décliné de 8,6 % au titre du septième mois de l’année  qui a coïncidé avec le mois sacré du Ramadan. Un constat fait par le Haut-Commissariat au Plan dans sa dernière note d’information relative à l’indice des prix à la consommation. Ce dernier a affiché durant le mois de juillet une légère baisse évaluée à 0,4% par rapport au mois précédent.

Si la baisse des prix des légumes y est pour quelque chose, le repli de l’indice des prix des services y contribue également. Cet indice, tel qu’il est identifié par le Haut-Commissariat au Plan, a affiché un déclin de 13 % durant le mois de juillet. En contrepartie, Les poissons et fruits de mer ont maintenu leur hausse au titre du septième mois de l’année en cours.

En effet, une flambée des prix a été constatée à ce niveau durant le mois de Ramadan élevant ainsi l’indice des prix des poissons et fruits de mer à 6,6 % comparativement au mois de juin. Il en est de même pour les fruits. Le Haut-Commissariat au Plan dévoile dans sa note d’information une amélioration de 5,8 % des prix de ce produit alimentaire. En glissement annuel, l’indice des prix à la consommation reste plus au moins élevé par rapport à la même période de l’année précédente. La variation est de 1,6% par rapport au mois de juillet de l’année 2012.

En commentant cette hausse, le Haut-Commissariat au Plan l’attribue à la hausse des produits alimentaires. En une année, les aliments ont grimpé de 2,3%. Une augmentation tirée principalement par la hausse de 2,1% des produits alimentaires et boissons non alcoolisées ainsi qu’une appréciation de 6,5% de l’indice des prix des boissons alcoolisées et tabacs. L’indice des produits non alimentaires n’a grimpé que de 1% en glissement annuel.

Dans cette rubrique, la plus forte hausse des prix a été constatée au niveau dans l’enseignement dont l’indice s’est amélioré de 6,1%. L’indice des prix des restaurants et hôtels s’est apprécié pour sa part de 3,5% au moment où l’indice de prix des articles d’habillement et chaussure s’est amélioré 1,6% par rapport au même mois de l’année dernière. Par contre, l’indice des prix de communication s’est fortement déprécié se situant, en glissement annuel, à -11,1%.

Par répartition géographique, la ville de Settat a observé la baisse la plus importante de l’indice des prix à la consommation soit, une variation négative de 1,1%, suivie d’Al Hoceima où l’IPC s’est replié de 0,9%. Les villes de Rabat et Casablanca ont affiché pour leur part des baisses respectives de 0,7 et 0,6% contre des hausses de 0,5% à Dakhla et 0,4% à Laâyoune et Tanger.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *