Croissance de 4% du PIB en 2004 selon le CMC

Le Centre marocain de conjoncture (CMC), qui a souligné que l’année 2004 constituerait un créneau de transition pour une relance économique « sans à-coups », a précisé que ce rythme d’évolution traduit un dynamisme conjoncturel soutenu qui pourrait introduire l’économie nationale dans le cercle vertueux d’une croissance vigoureuse.
Les performances de la campagne agricole 2003-2004 constituent l’un des principaux moteurs de cette dynamique conjoncturelle, explique le Centre, précisant qu’avec une récolte d’environ 80 millions de quintaux de céréales et un comportement appréciable des branches de l’élevage et des cultures maraîchères et fruitières, la valeur ajoutée du secteur agricole devrait progresser de 6,5% par rapport à l’année écoulée.
Le Centre souligne qu’en dépit des ondes de chocs engendrées notamment de la guerre en Irak et de la situation d’instabilité qui s’en est suivie, l’économie mondiale, tirée par les performances de la Chine, la reprise au Japon (3%) et aux Etats-Unis (4,7%), pourrait connaître une hausse substantielle avec une croissance de 4% du PIB mondial et une progression de 6,5% du commerce international.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *