Dans des conditions de marché peu favorables en ce début 2016: OCP tire son épingle du jeu !

Dans des conditions de marché peu favorables en ce début 2016: OCP tire son épingle du jeu !

Selon Mostafa Terrab, «le Groupe OCP a continué d’afficher au 1er trimestre des marges témoignant des niveaux de profitabilité bien au-dessus de la moyenne du secteur, et ce, grâce à sa position de leader en coûts de production ainsi que sa flexibilité industrielle et commerciale».

Mostafa Terrab, président-directeur général d’OCP
Mostafa Terrab, président-directeur général d’OCP

En dépit d’une conjoncture peu porteuse pour son secteur d’activité, OCP a maintenu le cap en ce début 2016. En effet, selon les résultats à fin mars 2016, publiés par le leader mondial de l’industrie des engrais, les principaux agrégats affichent des variations en résilience. A ce titre, Mostafa Terrab, président-directeur général d’OCP, affirme qu’«en dépit de conditions de marché moins favorables, le Groupe OCP a fait preuve d’une forte résilience». Et de poursuivre : «Cette solidité tient à l’effet combiné de notre accès à une réserve de phosphate de haute qualité, de l’importante diversification géographique de nos clients ainsi que de notre stratégie commerciale et industrielle».

Des résultats plutôt résilients…

Les chiffres clés, dévoilés par OCP au premier trimestre 2016, font état d’un chiffre d’affaires établi à 10,337 milliards de dirhams, en légère baisse par rapport aux 10,912 milliards de dirhams enregistrés au premier trimestre 2015.
De même, l’Ebitda a totalisé 2,893 milliards de dirhams, en contraction sur le trimestre comparé aux  3,947 milliards de dirhams pour la même période en 2015. En ce sens, la marge d’Ebitda s’est élevée à 28%, contre 36% au premier trimestre 2015. Dans ces conditions, les flux de trésorerie opérationnels ajustés ont atteint 622 millions de dirhams au premier trimestre 2016.

Mostafa Terrab confiant!

«Au premier trimestre 2016, le Groupe OCP a continué d’afficher des marges témoignant des niveaux de profitabilité bien au-dessus de la moyenne du secteur, et ce, grâce à notre position de leader en coûts de production ainsi que notre flexibilité industrielle et commerciale», commente M. Terrab. Et de poursuivre : «nous convergeons, selon l’avis des analystes pour l’année 2016, vers un marché qui connaîtra une amélioration graduelle due à une légère reprise de la demande d’ici la fin de l’année et des prix plus stables. Aussi, nous prévoyons une progression de nos résultats tout au long de l’année 2016».

Commentaire des résultats :

Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2016 a atteint 10,337 milliards de dirhams contre 10,912 milliards de dirhams au premier trimestre de l’année précédente.
La hausse des volumes enregistrée sur les trois segments, à savoir la roche, l’acide phosphorique et les engrais, a été neutralisée par les baisses des prix impactant ces trois produits. Aussi, la marge brute, en léger retrait, s’est établie à 6,969 milliards de dirhams, contre 7,381 milliards de dirhams au premier trimestre 2015. Aussi, l’Ebitda à fin mars 2016 a atteint 2,893 milliards de dirhams, en baisse par rapport à 3,947 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente, principalement sous l’effet conjugué du recul du chiffre d’affaires ainsi que de la baisse de la production stockée. Par ailleurs, ces mêmes facteurs ont neutralisé l’effet positif de la baisse des prix des matières premières, à savoir le soufre et l’ammoniac.
En ce sens, le résultat opérationnel au premier trimestre 2016 s’est établi à 2,388 milliards de dirhams, en repli par rapport à 3,268 milliards de dirhams pour la même période de 2015. De même, les flux de trésorerie opérationnels ajustés ont été de 622 millions de dirhams au premier trimestre 2016, comparé à 2,167 millions de dirhams à fin mars 2015.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *