Débat sur l’eau et les zones humides en Méditerranée à Agadir

Débat sur l’eau et les zones humides en Méditerranée à Agadir

Placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, l’ouverture du Symposium international sur l’eau et les zones humides en Méditerranée qui se tient à Agadir du 6 au 8 février a été présidée par SAR la Princesse Lalla Hasna, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Initié sous le thème «De Grado à Agadir : les vingt prochaines années», ce symposium est organisé en conjointe collaboration entre l’Initiative des zones humides méditerranéennes (MedWet), le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification du Maroc ainsi que d’autres partenaires-clefs dans le domaine de la conservation     International, l’UICN, la Tour du Valat, Wetlands International et le WWF International. Il est à noter que ce symposium est organisé vingt ans après le 1er Symposium international sur les zones humides qui a eu lieu en 1991 à Grado en Italie, qui a conduit à la création de l’Initiative MedWet. Afin d’examiner la situation actuelle, l’Observatoire des zones humides méditerranéennes (OZHM) présentera son premier rapport technique et détaillé, qui est basé sur une étude de trois ans sur l’état et les tendances des zones humides méditerranéennes à travers cinq thèmes. De ce rapport technique a été produite une synthèse destinée aux décideurs. Analysée dans un cadre stratégique et politique plus large, elle reprend les principales conclusions et en tire des messages-clés.
Ces rapports ont pour but de placer les zones humides plus haut dans les agendas politiques nationaux et internationaux. Par ailleurs, le symposium offrira la possibilité d’évaluer les progrès réalisés concernant la protection des zones humides lors des vingt dernières années, de discuter des nouveaux défis et de planifier pour l’avenir d’une manière collaborative.
Il est à noter que six ateliers thématiques seront organisés sur des questions-phares qui concernent les zones humides comme la gestion des ressources en eau, les pressions humaines et les services rendus par les zones humides, l’adaptation au changement climatique, les valeurs des services culturels des zones humides, l’utilisation durable des ressources des zones humides et la biodiversité des écosystèmes des zones humides et leurs valeurs. Ces ateliers sont animés par des partenaires externes ayant une expertise sur le sujet traité et se concluront par un plan pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides jusqu’en 2032. Ceci étant, des projets pratiques et innovants, mis en œuvre par des organisations nationales et internationales liées aux écosystèmes des zones humides dans le bassin méditerranéen seront présentés pendant le symposium. Il y aura notamment une présentation de posters lors de laquelle les participants pourront s’informer sur ces projets et discuter avec les responsables.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *