Déchets ménagers : Tanger en quête d’un gestionnaire pour sa décharge

Déchets ménagers : Tanger en quête d’un gestionnaire  pour sa décharge

Tanger poursuit son engagement pour l’amélioration de son service public de propreté. Après l’entrée en service, il y a près de quatre mois, des deux collecteurs des déchets Sita et Althenia Sando, la ville est en quête d’un nouvel opérateur pour moderniser et réhabiliter son actuelle décharge publique, qui est opérationnelle depuis 1970. Et ce, en plus du grand projet du dépotoir préfectoral moderne et contrôlé de Tanger-Asilah, prévu d’être réalisé début 2015 (à El Menzla) dans le cadre de l’ambitieux programme national des déchets ménagers (PNDM). Un appel d’offres vient, à cet effet, d’être lancé pour la gestion, l’exploitation et la réhabilitation de l’actuelle décharge publique de Tanger.

Les candidats intéressés peuvent présenter leurs dossiers avant le 11 septembre 2014, date de l’ouverture des plis par la commission d’adjudication des marchés au sein de la mairie.
Le futur gestionnaire s’engage, selon le nouveau cahier des charges, à assurer la gestion et l’exploitation de la décharge publique de 25 à 30 hectares, dont une partie est prévue d’être réhabilitée. Il est tenu de disposer d’un personnel qualifié et suffisant ainsi que la mise en place du matériel nécessaire permettant de garantir le traitement en moyenne de quelque 800 tonnes de déchets par jour. Il est engagé à doter le site, entre autres, d’un camion benne de 20m3 et de deux bulldozers en vue d’assurer la bonne marche de ses prestations au sein du site. Le futur concessionnaire est chargé aussi de construire des pistes et des voies d’accès à l’actuelle décharge.

Quant aux travaux de réhabilitation, l’exploitant s’engage, entre autres, à la mise en place des évacuations des eaux de pluie pour assurer une bonne tenue à l’ensemble du site. «Une couverture transitoire herbacée sera réalisée pour stabiliser le sol, prévenir les éventuels risques d’érosion et limiter les infiltrations ainsi que l’implantation des arbres fournis par la commune», selon le cahier des charges relatif à ce nouvel appel d’offres.

Il est à rappeler qu’à l’instar des 12 autres communes de la préfecture de Tanger-Asilah, la ville du détroit bénéficiera d’un projet de création d’une nouvelle décharge moderne et unique conformément aux normes internationales en vigueur. Il s’agit essentiellement d’une unité de tri, de recyclage et de valorisation des déchets, dont l’investissement global est estimé à près de 200 millions de dirhams. «Les travaux de construction de cette nouvelle décharge contrôlée seront lancés dans quelques mois, dès la mise en place du groupement des communes chargé de la création et gestion de cette décharge. Ce groupement sera constitué des membres mandatés, respectivement par les conseils des 13 communes», selon les initiateurs de ce nouveau projet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *