PROMO ALM
PROMO ALM
 

Des bénéfices tirés vers le haut par les ventes au Maroc

Des bénéfices de 271 millions d’euros pour Martinsa-Fadesa en 2007. En hausse de 11 %, ils ont été de 244 millions d’euros en 2006. Ces résultats sont les premiers présentés par Martinsa-Fadesa en tant qu’entreprise fusionnée. Sur le plan international; le Maroc figure sur la liste des pays où ce géant espagnol enregistre de forts bénéfices. En effet, le nombre des unités en prévente au Maroc représente 31 % du total des ventes. Le Royaume dépasse ainsi de loin la France avec 7 %, le Portugal avec 2%, la Hongrie avec 1 % et la Pologne avec elle aussi 1 % du total des ventes.
Toujours sur le marché international, le nombre d’unités livrées a augmenté de 60 % en 2007. Ainsi, la valeur de ces ventes a connu une progression de près de 28% en comparaison avec 2006. « Ce qui est en ligne avec la politique d’internationalisation de l’entreprise», annonce Martinsa-Fadesa dans un communiqué de presse. En 2007, le groupe Addoha a acquis 50% de Fadesa Maroc pour 1,3 milliard de dirhams au mois de décembre dernier.
«L’entrée d’Addoha dans Fadesa Maroc s’est réalisée par la vente d’actions de la propriété de Martinsa-Fadesa qu’Addoha a acquis pour une valeur de 193 millions d’euros, dont 79 millions correspondent à la conversion d’une dette et 114 millions à des revenus pour l’opération», selon la même source. Avant cette opération, un Consortium immobilier et touristique Addoha-Fadesa a vu le jour au mois de juillet 2007. Et dans le cadre de ce partenariat,  les deux opérateurs travaillaient sur des projets de haut de gamme. Il s’agit notamment du «Atlas Golf Resort» et «Bahia Golf Resort» à Marrakech sur une assiette foncière de plus de 1 million de m2  couverts, «Bouskoura Golf City» sur une superficie de 550.000 m2 couverts, «Smir» et «Laguna Smir» à proximité de Kabila avec 400.000 m2 couverts.
Concernant les actifs non stratégiques, Martinsa-Fadesa a procédé à une politique de désinvestissement. Au profit des activités immobilières qui ont «maintenu un comportement positif, particulièrement grâce au poids de son activité internationale».  À fin décembre 2007, cette entreprise a connu une augmentation de 11% des activités immobilières dont les revenus atteignent le 1,504 milliard d’euros. La marge brute des activités immobilières se situait à 36,2%, une des plus élevées du secteur, selon la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *