Deux tables au banc d’essai

Il y en a un qui ne manque pas de courage , nous voici en plein centre de Gueliz La messe est presque dite !
Un réseau de restaurants aux alentours denses et bien implantés et ce jeune chef qui hérita de la maison de Gian Carlo déjà à l’époque «bien flageolante». Ce qui n’était pas une sinécure il y a quelques années, malgré des débuts cahoteux ! Cette table désormais solidement campée peut donner quelques leçons de bonne gouvernance !
Comme quoi les mannes de notre ami italien flottent toujours dans les lieux.
Le dernier chien de Gian Carlo d’ailleurs nous accueille «lui aussi» et assure une transition tranquille en compagnie de l’hôtesse.
Coté service de la bonne humeur, de l’ambition tonique à vouloir faire «bien» et c’est réussi, installés autour de la piscine, les bougainvillées flottant délicatement au vent, bougies sur les tables… ambiance presque romaine !
Cuisine italienne fringante et juvénile , encore quelques fautes la bouteille de vin présentée la première fois ne correspondant pas à notre commande, mais le reste tellement simple et, dans le ton. Comme le dirait une de mes amies marrakchies étrangère et un rien branchée JET SET «tout ce que l’on aime» !
Calamar à la plancha, joliment simple Carpaccio mariné, cinglant de justesse et de fraîcheur penne aux 4 fromages, tranquille Bruschetta de bonne origine garantie…
La Trattoria dans la bonne lancée, nette presque sans bavure…
Bon sang ne saurait mentir… – les chiens ne font pas des chats- !
Comptez 300/400 DH
Parallèle en panne…
VILLA ROSA
64 Avenue Hassan II
Marrakech
J’aurai tout essayé, au déjeuner , au dîner , en bordée, en couple… salle moyennement remplie ou vide ! rien à faire…et pourtant les aménagements effectués par le précédent gérant (Jean François Peretti) avait la prétention de placer cet établissement dans le haut de gamme, salons confortables et cheminées pour l’ hiver, suites de petites salles à manger où l’on peut sauvegarder un minimum d’intimité, couleur aux murs agréable à l’oeil, belle terrasse ombragée, service souvent distingué, en tous les cas courtois. Le nouveau propriétaire (depuis 3 ans ) Monsieur Jean sur le pont à défendre ses couleurs.
Malheureusement cette maison hésite entre bar à tapas et restaurant classique, malmène sa carte au gré des humeurs d’un chef que l’on voudrait connaître ?
Finalement que vient-on manger dans un restaurant italien ? En vol plané comme du temps de Clélia Vasary (que je salue – elle séjourne toujours à Gueliz) des spaghettis, raviolis et autres spécialités à base de pâtes fraîches (faites maison si possible) à des tarifs doux si possible, c’était ce qui avait fait la renommée de l’endroit dans les années 1970/80 .
Rien de tout cela au programme ! et des tarifs…
Mauvaise météo pour le moment…
Comptez 250/300 Dh
Pour un début de soirée dans la série apéritif c’est l’endroit parfait, ambiance Cosy , bar chaleureux…

• Pandore
La Trattoria cuisine italienne 179 Rue Mohamed El Bequal Gueliz Marrakech

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *