Du bon chez Aiguebelle

Du bon chez Aiguebelle

Aiguebelle s’aligne sur la mode des light. La Compagnie chérifienne de chocolaterie vient en effet de mettre sur le marché une nouvelle gamme de bonbons sans sucre. Déclinée en plusieurs arômes (citron à la vitamine C et Menthe cerise) ainsi qu’en plusieurs conditionnements, cette gamme a été présentée lors d’une conférence de presse tenue mardi 23 novembre à Casablanca. Elle est destinée à tous ceux qui veulent se faire plaisir sans pour autant courir le risque de voir leur taux de glycémie dans le sang augmenter et qui tiennent surtout à la blancheur éclatante de leurs dents. « Les agroalimentaires ont compris que pour le consommateur, ‘’qualité », ‘’sécurité », ‘’hygiène »… ne sont plus les seuls maîtres-mots pour grignoter des parts de marché (puisque considérés comme des acquis), mais également les concepts ‘’nouveauté », ‘’santé », ‘’plaisir » et ‘’équilibre » », peut-on lire dans un communiqué rendu public à cette occasion. Cette notion de « bien-être » est en train de faire petit à petit son chemin dans la logique du consommateur marocain. Mais jusqu’à présent, les produits de confiserie sans sucre qui existaient sur le marché marocain sont importés et proposés en grande partie à des prix très élevés.
Affichant un souci de démocratisation ce type de produits en les rendant accessibles à toutes les bourses, Aiguebelle a ainsi mis au point des bonbons avec un rapport qualité-prix des plus intéressants tout en respectant les standards internationaux en la matière. Pour y arriver, la Compagnie chérifienne de chocolaterie n’a pas lésiné sur les moyens. Elle a consacré à ce projet une trentaine de millions de dirhams, permettant la création d’une dizaine d’emplois. En effet, ce nouveau métier a exigé la formation de techniciens spécialisés pendant près de trois années et dans de nombreuses capitales européennes. Ces bonbons sans sucre n’ont rien perdu de leur douceur. Et pour cause, ils sont fait à base d’ISOMALT, un substitut du sucre unique réduit en calories et convenant aux diabétiques, très utilisé dans la confiserie et la chocolaterie. L’origine de ce substitut est la traditionnelle betterave dont le glucose et le fructose ont été transformés en une matière qui a l’apparence du sucre mais qui n’en a pas les inconvénients.
En matière d’hygiène bucco-dentaire par exemple, l’ISOMALT ne peut être utilisé par les bactéries présentes dans la bouche en tant que substance nutritive. En même temps, ce substitut réduit la formation de la plaque dentaire et va même jusqu’à favoriser la reconstitution de l’émail dentaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *