En 2011, l’État a compté 202 services gérés de manière autonome

Les Services de l’état gérés de manière autonome (Segma) se sont considérablement accrus en 2011. C’est ce qui ressort du rapport du ministère de l’économie et des finances sur les Segma accompagnant le projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2012. Ainsi, le nombre des Segma au titre de l’année 2011 a atteint 202 contre 191 en 2010. Cette augmentation s’explique, selon le rapport, par les modifications introduites par la loi de Finances pour l’année 2011, qui a procédé à la création de 13 services et à la suppression de 3 services (2 Segma au titre de 2011 et un Segma au titre de 2012). Aussi, les services nouvellement créés en tant que Segma, depuis le premier janvier 2011, en application des dispositions de l’article 16 de la loi de Finances 2011, concernent 11 centres hospitaliers provinciaux rattachés au ministère de la santé, un service intitulé «Division de la sécurité sociale et de la mutualité» rattaché au ministère chargé de l’emploi et de la formation professionnelle et un service intitulé «Segma chargé de l’accréditation et de la métrologie» rattaché au ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies. Par ailleurs, les Segma supprimés, à compter du premier janvier 2011, sont le service intitulé «Célébration du 1200e anniversaire de la fondation de la ville de Fès», le service intitulé «Division des accidents du travail» et enfin le service intitulé «Parc zoologique national» sous-tutelle du département chargé des eaux et forêts. Sur un autre volet, le rapport relève que plus des trois quarts, soit 78% des 202 Segma inscrits dans la loi de Finances 2011, œuvrent dans le domaine social, soit 157 services. La ventilation de ces services fait ressortir que 89 services, soit 44% des Segma, prodiguent des soins hospitaliers ou fournissent des prestations liées à la santé (hôpitaux civils et militaires et autres centres spécialisés de santé). Aussi, 54 services, soit 27% de l’ensemble des Segma, opèrent dans le domaine de la formation de cadres supérieurs, de la formation professionnelle et de la formation continue dans différents secteurs d’activité. Et enfin, 14 services, soit 7% des Segma, assurent des prestations dans d’autres domaines à caractère social et plus particulièrement dans l’animation sportive et culturelle ainsi que l’accueil et l’assistance de certaines catégories de la population notamment les pèlerins, les personnes à besoins spécifiques et les Marocains résidents à l’étranger. L’activité des 22% restants des Segma, soit 45 services, a trait notamment aux domaines de la promotion économique (21), des infrastructures (14), l’eau et l’environnement (6) ainsi que la documentation et la recherche (4).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *