Entreprises : Banque Mondiale et CGEM soutiennent l’innovation

Entreprises : Banque Mondiale et CGEM soutiennent l’innovation

Encourager les jeunes du Maroc à l’innovation et les accompagner dans l’aboutissement de leurs projets, tel est l’objectif de cette initiative conjointe de la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) et de la Banque mondiale (BM). 56 projets, dont le budget ne dépasse pas 100.000 DH chacun, ont ainsi été sélectionnés dans le cadre du programme « Innovation et proximité sociale – jeunes et développement» lancé par la Commission Entreprises et proximité sociale de la CGEM avec l’appui de la Banque mondiale. Les associations, dont les projets ont été retenus, auront ainsi l’opportunité d’obtenir un financement auprès d’entreprises partenaires, notamment l’Office chérifien des phosphates, la Caisse de dépôt de gestion et la Banque populaire, ainsi qu’auprès de la Banque mondiale. Elles participeront par ailleurs au Forum, qui aura lieu les 9 et 10 novembre 2006 au Parc des expositions de l’Office des Changes à Casablanca. Ce forum prévoit des rencontres entre les chefs d’entreprises et les associations de jeunes porteurs de projets innovants, pourvoyeurs de revenus et d’emplois. Il faut savoir que les projets retenus ont dû passer par une rude sélection. En fait, plus de 200 propositions de projets ont été reçues et analysées dans le cadre du programme lancé en avril 2006, dont 75% émanant d’associations actives dans le milieu urbain et 25% dans le milieu rural. Les propositions de projets reçues ont été analysées par un jury composé de personnalités de la société civile, du monde de l’entreprise, des médias, ainsi que des représentants de la Commission entreprises et proximité Sociale s’est réunie pour évaluer les projets présélectionnés. Le travail du jury a permis d’identifier les projets finalistes sur la base d’une grille d’évaluation.
S’agissant des critères de sélection des projets, la BM précise en effet que le jury a pris en compte la dimension géographique du projet, à savoir l’existence de relais régionaux de la CGEM, l’adhésion et l’engagement des chefs d’entreprises citoyennes dans la région ciblée, l’établissement de réseaux associatifs actifs et fédérateurs, ainsi qu’un engagement d’appui des institutions locales en tant que facilitateurs. Le jury a également tenu compte de la durée d’existence des associations porteuses de projets (moins de dix ans).
Les  associations dont les projets ont été retenus ont par ailleurs pu bénéficier d’une session de formation et d’information à l’échelon régional financée par la Banque mondiale et animée par l’AMSED (Association marocaine de solidarité et de développement). En plus de l’information sur le processus mis en place, cette session porte sur le montage de projets innovants.
Rappelons que ce programme vise la mobilisation de différents acteurs socio-économiques dans un nouveau partenariat pour la lutte contre l’exclusion des jeunes. Il vise, par ailleurs, l’encouragement à l’innovation en faveur des jeunes au Maroc, notamment à travers le financement de projets portés par des jeunes et à travers les associations qui ciblent des jeunes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *