Entreprises : Discussion du projet de loi de Finances 2007

La Commission des finances, de l’équipement, du plan et du développement régional à la Chambre des conseillers a entamé, lundi, la discussion générale du projet de loi de Finances 2007, en présence du ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou.  Les débats de cette réunion, qui intervient au lendemain de l’adoption de la première partie de ce texte par la Chambre des représentants, se sont articulés autour des dimensions sectorielles et spatiales du projet de la loi de Finances 2007, tout en insistant sur sa portée sociale significative tendant à consacrer les acquis réalisés dans le domaine social.  Dans cette optique, certains conseillers de l’opposition ont mis l’accent sur les indicateurs économiques et sociaux prévus par le projet de loi, regrettant que ces chiffres «ne répondent pas aux attentes des citoyens et gonflent le bilan de l’action gouvernementale».  Ils ont ajouté que les réalisations du gouvernement auraient été plus importantes si celui-ci avait réussi à surmonter certains handicaps inhérents, selon eux, à la complexité des procédures administratives, à la corruption et au fardeau financier et fiscal, déplorant que cet état de fait «se répercute négativement sur l’indice de développement au Maroc». 
Les intervenants ont aussi critiqué le fait que le code fiscal soit inclus dans le projet de loi des finances, estimant qu’il était plus utile de soumettre ce code de manière séparée au Parlement, à l’instar des textes similaires.  Pour leur part, les intervenants de la majorité ont considéré que le projet de loi de Finances se fixe pour objectifs de consolider les réalisations accomplies par le gouvernement et de faire face aux défis d’avenir, qualifiant de «responsable» ce texte.  Evoquant les dimensions sectorielles du projet de loi de Finances, ces intervenants ont tenu à rappeler que 55% du budget  seront affectés aux secteurs sociaux, ce qui illustre la volonté du gouvernement d’aller de l’avant dans la promotion du développement humain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *