Environnement : Gestion des déchets : GTZ en première ligne

Environnement : Gestion des déchets : GTZ en première ligne

La coopération maroco-allemande est toujours de mise en matière de protection de l’environnement. Une rencontre d’information sur la loi relative à la gestion des déchets et à leur élimination vient confirmer le dynamisme de cette coopération. Le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement a en effet organisé, en collaboration avec GTZ (Agence allemande de coopération technique), une rencontre d’information et de sensibilisation sur ladite loi. Cette rencontre s’est déroulée, hier mercredi, à l’Institut national de l’aménagement et de l’urbanisme à Rabat, en présence de Mohamed Elyazghi, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement, et de Gottfried Haas, ambassadeur d’Allemagne. La coopération allemande, qui apporte son soutien au développement de la protection de l’environnement depuis le début des années 2000, a été largement mise en avant lors de cette rencontre. GTZ a soutenu le Maroc dans l’élaboration de la loi relative à la gestion des déchets et de leur élimination. Elle continue par ailleurs à apporter son assistance pour la finalisation des décrets d’application de cette loi.
Au niveau local, les acquis des projets novateurs initiés par le ministère de l’Environnement, avec le soutien de l’Agence allemande de coopération technique, pour la gestion des déchets et l’exploitation des décharges à Tanger et Larache se consolident. Par ailleurs, et au niveau national, une étude de faisabilité est actuellement en préparation pour déterminer les orientations et définir les conditions nécessaires à la réalisation du Centre national d’élimination des déchets spéciaux (CNEDS). Rappelons que ce centre, initié par la GTZ et la Rhénanie Westphalie, constitue une opportunité de mise à niveau environnementale de l’industrie marocaine en matière de gestion et d’élimination des déchets dangereux. Il est à noter que le Maroc figure parmi le nombre limité des pays partenaires de la coopération allemande au développement. Depuis le lancement de la coopération au début des années soixante et jusqu’en 2006, le gouvernement fédéral allemand a mis à la disposition du Maroc une enveloppe de près de 1,7 milliard d’euro. Pour la période 2006-2007, 103,7 millions d’euros ont été dépensés pour des projets dans certains domaines prioritaires, notamment l’utilisation et la gestion des ressources en eau, le développement économique durable et la protection de l’environnement et des ressources naturelles.

La loi relative à la gestion des déchets

Le Maroc vient de se doter d’une loi relative à la gestion et au traitement des déchets. Il s’agit de loi 28-00, qui apporte plusieurs nouveautés dont la principale porte sur la définition et la classification des déchets. Cette loi introduit également un système d’autorisation préalable pour toutes les phases de collecte, de traitement et d’élimination des déchets. Trois catégories de décharges sont prévues pour les déchets ménagers, ceux provenant de l’industrie, de l’agriculture et les déchets pharmaceutiques non dangereux et enfin les déchets dangereux. L’ouverture, la fermeture ou le transfert d’une décharge sont soumis à l’autorisation de l’Administration. Ce projet de loi stipule que les déchets dangereux doivent être traités dans des structures dédiées. Leur collecte, transport et traitement sont réglementés, alors que leur enfouissement est strictement interdit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *