Événement : Commerce sans frontières

Événement : Commerce sans frontières

L’accord de libre-échange entre le Maroc et l’Egypte passe à la vitesse supérieure. La Commission commerciale maroco-égyptienne se réunira en effet les 29 et 30 mars courant à Rabat pour accélérer le processus de démantèlement tarifaire. Un démantèlement qui doit être définitif d’ici 2012. Lors de cette réunion purement commerciale, les experts mèneront ainsi de nouvelles négociations pour arrêter une liste négative de part et d’autre.
Cette réunion, qui sera présidée par Mustapha Mechahouri, ministre du Commerce extérieur, et Rachid Mohamed Rachid, ministre égyptien du Commerce et de l’Industrie, se penchera ainsi essentiellement sur l’établissement de la liste des produits échangés entre le Maroc et l’Egypte et qui sont éligibles au démantèlement des 25 % restants des droits de douane.
Ce démantèlement est prévu dans le cadre de l’accord de libre-échange signé entre les deux pays en 1998. La commission commerciale maroco-égyptienne a été chargée en vertu de cet accord d’examiner les moyens à même d’atteindre l’objectif de ce démantèlement. La dernière réunion de la commission commerciale remonte à décembre 2002, ce qui explique le maintien jusqu’à présent du taux de 25 %.
Le volume des échanges maroco-égyptiens a atteint quelque 179 millions dollars en 2005, s’inscrivant ainsi en hausse de 23 % par rapport à 2004. Le solde commercial entre les deux pays est largement en faveur de l’Egypte qui a exporté vers le Maroc pour 159 millions de dollars en 2005, contre 20 millions seulement pour les exportations marocaines vers l’Egypte. La création d’une ligne maritime entre les deux pays figure également parmi les points à l’ordre du jour de la réunion de la Commission commerciale. Une délégation d’hommes d’affaires égyptiens fera le déplacement à Rabat à l’occasion de cette réunion pour s’entretenir avec leurs homologues marocains. Rappelons que le Maroc a conclu actuellement quatre accords de libre-échange avec les pays arabes, il s’agit de l’accord signé avec l’Egypte en 1998 ; de celui signé avec la Jordanie en 1998 également ; de celui signé avec la Tunisie en 1999 et de celui signé avec les Emirats Arabes Unies en 2001. Le Maroc a conclu aussi des conventions commerciales et tarifaires avec la Libye, la Mauritanie, l’Algérie, le Soudan, l’Irak, la Syrie, le Koweït et l’Arabie Saoudite.

 Détails de l’ALE maroco-égyptien


L’accord de libre-échange entre le Maroc et l’Egypte a été signé en 1998. Entré en vigueur en 1999, cet accord prévoit la création d’une zone de libre-échange sur une période de 12 ans. L’accord prévoit l’exonération totale des droits d’importations pour les produits figurant sur la liste égyptienne et la liste marocaine. Il prévoit également le démantèlement progressif sur une période de 5 ans conformément aux tableaux égyptien et marocain pour aboutir, au bout de la 5ème année, à 0 % pour les produits dont les droits d’importation sont inférieurs à 25 % et à 25 % pour les produits dont les droits d’importation sont supérieurs à 25 %. L’accord prévoit par ailleurs le démantèlement sur 7 ans, à compter de la 6-ème année de l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange, pour les 25 % des taux sur les droits d’importation restants. L’accord précise pourtant que les produits de la liste égyptienne et marocaine sont exclus du démantèlement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *