Événement : Compensation : la caisse sous grande pression

Les subventions globales allouées par la Caisse de compensation au sucre, aux produits pétroliers et au gaz butane se sont chiffrées à 10,48 milliards de dirhams en 2005, contre 7,05 milliards de dirhams en 2004, soit une nette augmentation de 48,56%, a indiqué le directeur général de la Caisse de compensation, Najib Benamour.
Intervenant devant le conseil d’administration de la Caisse, tenu, vendredi 28 juillet, à Rabat, sous la présidence de Rachid Talbi Alami, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, M. Benamour a précisé que l’augmentation consistante de la subvention octroyée aux produits pétroliers et au gaz butane (8,25 milliards de dirhams), est attribuée à la flambée des cours du pétrole sur le marché mondial.
Pour ce qui est des subventions du sucre et du tournesol local, ils se sont élevées respectivement à 2,14 milliards de dirhams et 36 milliards de dirhams au cours de 2005, a-t-il ajouté. La Caisse de compensation a pris en charge ces subventions à hauteur de 1,78 milliard de dirhams, le reliquat étant assuré par le budget de l’Etat.
Najib Benamour a relevé, à cet égard, une hausse de 4,3 % de la consommation nationale en produits pétroliers par rapport aux trois dernières années, soit un volume de 7,2 millions de tonnes en 2005.
Il a également fait état d’une baisse substantielle des recettes de la Caisse durant l’année 2005. Celle-ci est en fait passée de 1,7 milliard de dirhams à 700 millions de dirhams. Selon le directeur général de la Caisse, ces recettes proviennent avant tout de deux sources à savoir les équivalents tarifaires sur le sucre et les recettes de péréquation qui servent au financement de la subvention du butane.
Par ailleurs, le conseil a passé en revue les prévisions de subventions au titre de l’année 2006 qui se chiffraient, sur la base des cours actuels de pétrole brut de 74 dollars le baril, à près de 13 milliards de dirhams, indique un communiqué du ministère chargé des Affaires économiques et générales.
Cette subvention est répartie entre les produits pétroliers et gaz butane (10,5 milliards de dirhams), le sucre (2,4 milliards de dirhams), le tournesol (50 millions de dirhams) et les subventions supplémentaires aux provinces sahariennes (50 millions de dirhams). Le conseil a par ailleurs adopté les comptes de la Caisse relatifs à l’exercice 2004.

Subvention
La Caisse de Compensation a été créée en 1941 par le colonisateur français pour stabiliser les produits de consommations. Après la fin de la guerre, la Caisse a agi comme un instrument qui facilitait l’entrée de divers produits français au Maroc à des prix compétitifs. Dans les années 80, la Caisse s’est transformée en caisse de subvention. Aujourd’hui, celle-ci subventionne seulement le sucre, les huiles alimentaires, le gaz butane et les produits pétroliers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *