Événement : Gibraltar s’intéresse à Tanger-Med

Événement : Gibraltar s’intéresse à Tanger-Med

A l’occasion d’une rencontre avec les reponsables de l’Agence spéciale Tanger-Med (TMSA), des opérateurs de différents secteurs d’activités à Gibraltar ont manifesté un intérêt particulier pour le futur port de Tanger-Med.
Plus d’une centaine d’opérateurs du rocher du détroit ont, à cet égard, assisté à une rencontre initiée à l’invitation du ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Communication du Rocher,  Joe Holliday.
A cette occasion, le président du directoire de TMSA, Said El-Hadi, a fourni à l’auditoire des explications sur le grand projet structurant de la région Nord qui ambitionne de s’ériger en plate-forme portuaire majeure du détroit.
Situé sur un site privilégié sur le détroit de Gibraltar, ce projet dont les travaux avaient été lancés par SM le Roi Mohammed VI en février 2003 est situé à la croisée de deux grandes routes maritimes. Il comprend un port en eau profonde développant des activités liées aux conteneurs, au transport international routier (TIR) et au trafic passagers. Une zone franche logistique ciblera principalement les industries exportatrices. Ce projet d’envergure qui vise un marché de proximité de plus de 600 millions d’habitants comprenant l’Europe de l’Ouest, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Nord, ainsi que l’Amérique du Nord prévoit de générer un trafic à l’horizon 2020 de 3 millions "EVP" (conteneurs équivalent 20 pieds), de drainer un milliard d’investissements privés et de créer 145.000 emplois.
Il a également pour objectif de stimuler les exportations aussi bien à partir des zones franches que des autres pôles économiques marocains en offrant aux opérateurs une chaîne logistique performante, de rééquilibrer l’aménagement du territoire en faveur de la région Nord et de favoriser le développement.
Offrant des spécifications uniques en termes de taille (tirant d’eau  de 16 m, longueur de quai conteneurs de 1610 m), ce projet se situe sur un site privilégié qui le positionne comme plate-forme de choix pour les activités de transbordement de conteneurs avec une déviation minimale par rapport aux plus grandes routes maritimes. A ce titre, il intéresse donc non seulement l’ensemble des responsables des infrastructures portuaires de la région, mais aussi les opérateurs économiques des pays alentours.
La rencontre entre les hommes d’affaires de Gibraltar avec le président du directoire de TMSA ne pouvait donc ne pas évoquer ce volet ainsi que la sécurité de la navigation sur le détroit et les mesures préventives contre la pollution.
La presse spécialisée du Rocher qui s’est fait l’écho de cette manifestation a rappelé que cette rencontre s’inscrivait, entre autres,  dans le cadre de prospection des opportunités d’affaires et de partenariat expliquant que la communauté des affaires de Gibraltar est particulièrement intéressée par le développement des zones franches.  Cet intérêt s’explique, selon la même source, par les mesures incitatives prises par le Maroc en faveur des investisseurs étrangers ainsi que par la qualité des infrastructures de ce port dont le premier quai sera opérationnel en juillet prochain.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *