Evénement : OMC : une libéralisation positive pour l’emploi

La libéralisation des échanges est positive à long terme pour l’emploi et les salaires dans le monde, selon un rapport publié conjointement hier lundi par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et le Bureau international du travail (BIT).
«La libéralisation des échanges est associée à la fois à des destructions d’emplois et à des créations d’emplois», rappellent les deux institutions dans le rapport intitulé «Commerce et emploi: un défi pour la recherche en matière de politiques».
«A long terme cependant, les gains d’efficience induits par la libéralisation des échanges devraient avoir des incidences globales positives sur l’emploi, qu’il s’agisse du nombre d’emplois, des salaires ou d’une combinaison des deux», estiment les auteurs de l’étude de 123 pages. Ils soulignent toutefois que «des augmentations moyennes des salaires peuvent dissimuler des changements dans la répartition, (avec) des incidences négatives sur certains travailleurs».
En conséquence, le rapport appelle les gouvernements à protéger les travailleurs dont l’emploi est le plus menacé.  «Lorsque la libéralisation des échanges a des effets négatifs sur certains segments de la main-d’œuvre, des politiques de l’emploi et des politiques sociales sont nécessaires pour redistribuer des gagnants au profit des perdants une partie des gains résultant des échanges», suggère-t-il.
 L’étude appelle notamment à «renforcer l’aptitude des pays en développement à concevoir et mettre en œuvre de tels programmes» pour leur permettre de «mieux maîtriser l’impact social des réformes économiques tout en contribuant à renforcer l’appui populaire en faveur des réformes».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *