Finances : GBP : Un résultat net en hausse de 3,2 %

Finances : GBP : Un résultat net en hausse de 3,2 %

Continuant sur sa lancée, tirée par les performances enregistrées en 2006, le Groupe Banques Populaires (GBP) a entamé cette année sous de bons auspices. Et ce malgré la faible dynamique de ses filiales africaines qui a tiré les résultats vers le bas.
Au 30 juin dernier, le résultat net consolidé s’est établi à 1,1 milliard de dirhams en progression de 3,2% par rapport à juin 2006. «Cette progression aurait été de 17% en excluant les éléments exceptionnels inscrits dans l’exercice écoulé, relatifs à l’intégration des filiales africaines dans le périmètre de consolidation du Groupe», a tenu à préciser Noureddine Omary, président du GBP, lors d’une conférence de presse, jeudi dernier, à Casablanca.
En fait, le résultat de la Banque populaire maroco-centrafricaine a chuté de 13,6 %, passant ainsi de 20,6 millions de dirhams au premier semestre 2006 à 17,8 millions de dirhams au premier semestre 2007. Sur le même trend baissier, et sur la même période de comparaison, la Banque populaire maroco-guinéenne a réalisé un résultat de 8,2 millions de dirhams contre 10,5 millions de dirhams, soit une diminution de 21,8 %.
«Notre présence dans ces deux pays africains est une émanation d’une expression politique remontant à plus de 20 ans. Ces pays traversent une période difficile et ont besoin vraiment d’aide. C’est dans ce cadre que nous avons décidé de ne pas distribuer de dividendes durant les cinq prochaines années. Pour d’autres implantations, nous allons désormais commencer par ouvrir un bureau de représentation pour mieux connaître le pays», explique M. Omary. Pour les fonds propres consolidés du GBP, ils ont connu un bond de 15,8% atteignant les 15, 284 milliards de dirhams. Ce montant confère ainsi au GBP de larges possibilités de développement, avec notamment un fort potentiel de financement des grands projets.
«Par ailleurs, le Groupe affiche des ratios prudentiels exceptionnels au niveau du secteur bancaire, avec un ratio de solvabilité de 15,5% et une très grande liquidité de ses actifs», ajoute-t-on.
Pour sa part, le Produit Net Bancaire consolidé a progressé de 8,1% se situant à 3,264 milliards de dirhams au terme des six premiers mois de cette année. Cette croissance est le fruit d’une évolution importante de la marge d’intérêt, des commissions ainsi que des résultats des activités de marché. Pour ses perspectives de développement, en plus de renforcer son positionnement sur les marchés traditionnels, le GBP veut soutenir ses activités de la Banque de financement et d’investissement. Il compte également tisser son réseau à l’international, notamment en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe. Sur le marché des Marocains du monde, le GBP maintient sa place de leader, avec des parts de marché de 55,8% en dépôts et 34% en transferts. En phase d’obtention de son passeport européen, le Groupe compte ouvrir des agences en Italie, en Allemagne et en Grande-Bretagne.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *