Formation : 10 000 ingénieurs en 2010

Le ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, Habib El Malki, a affirmé, mardi 4 juillet à Rabat, que son département veille depuis trois ans à encourager les élèves à s’orienter vers les filières des sciences mathématiques qui permettent aux lauréats de poursuivre leurs études dans les grandes écoles d’ingénieurs.
«Nous espérons à travers cette initiative à ce que les sciences mathématiques deviennent une option à choisir sur le plan national vu que les professions d’avenir sont liées aux sciences de l’ingénierie», a indiqué M. El Malki lors d’une cérémonie de remise des prix aux meilleurs bacheliers en sciences mathématiques (session juin 2006), rappelant que le Maroc vise à former 10.000 ingénieurs à l’horizon 2010. Il a précisé que «l’école marocaine, contrairement à certains clichés, est encore capable de former de bons éléments» appelant ces élèves à s’attacher à leur pays pour réussir leur parcours professionnel.
A cette occasion, le ministère de l’Education nationale, et l’Association marocaine des anciens élèves de l’école polytechnique française ont signé une convention visant le développement et l’amélioration des centres abritant les Classes préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE), l’appui documentaire et matériel aux centres abritant les CPGE, et l’appui et soutien aux élèves nécessiteux et l’encouragement des élèves les plus méritants.Le ministère se charge notamment de consulter l’Association sur la stratégie de développement des CPGE et de faire participer l’Association aux diverses activités, qui seront arrêtées par le ministère, concernant les CPGE. Cette cérémonie a été notamment marquée par la présence du président de l’Association marocaine des anciens élèves de l’école polytechnique française, Driss Benhima.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *