Formation : Attijariwafa Bank promeut le savoir

Le groupe Attijariwafa bank veut contribuer à la nouvelle stratégie entreprise par le gouvernement pour la formation de 10.000 ingénieurs d’ici 2010. C’est dans ce cadre qu’il a récemment signé une convention de partenariat avec le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique pour développer la filière des classes préparatoires. «Le groupe Attijariwafa bank en tant qu’acteur de développement socio-économique a toujours été conscient de l’importance de la promotion du savoir. Cette cérémonie de remise des prix aux élèves les plus méritants admis aux grandes écoles d’ingénieurs est la reconnaissance de leurs efforts. Nous les encourageons à persévérer sur la voie de l’excellence et à donner les meilleurs d’eux-mêmes», a indiqué le président-directeur général d’Attijariwafa bank lors d’une cérémonie de remise des prix à ces élèves organisée lundi dernier.
De son côté, le représentant du ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Jamal Eddine Baddou, a précisé que le Maroc a ouvert de grands chantiers socio-économiques.
Le groupe Attijariwafa bank se veut une entreprise citoyenne et participe ainsi à ces chantiers nationaux qui s’inscrivent dans le cadre du plan Emergence. «A travers cette action, Attijariwafa bank contribue à la stratégie du gouvernement visant à former 10.000 ingénieurs d’ici 2010», a-t- il souligné.
Lors de cette cérémonie de remise des prix, 25 élèves des deux filières MP (mathématiques et physique) et PSI (physique et science de l’ingénieur) ont reçu comme cadeaux des ordinateurs portables.
La Fondation d’Attijariwafa bank organisera une autre cérémonie de remise des prix, à Paris, au bénéfice des 35 élèves les plus méritants admis aux grandes écoles françaises d’ingénieurs.
Ces actions s’inscrivent dans le cadre du programme « Prépa+ » de la Fondation Attijariwafa bank. Ce programme consiste en l’enrichissement et la modernisation des bibliothèques dans les onze  lycées qui abritent des classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs, la formation de documentalistes afin d’en assurer la gestion et, enfin, l’organisation d’une semaine de concertation en faveur des élèves admissibles à l’oral de ces grandes écoles afin de leur permettre de se préparer dans les meilleures conditions. Par ailleurs, la Fondation a pris en charge l’hébergement et le transport des étudiants qui n’ont  pas pu obtenir de soutien à ce niveau. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *