Fram Maroc ne brade pas

Fram Maroc ne brade pas

ALM : Quel pré-bilan peut-on faire des activités de Fram au Maroc en 2004 ?
Jean-Jacques Bouchet : C’est une année de grande satisfaction. Notre objectif de départ, à savoir 105 000 clients, sera dépassé. Nous atteindrons 120 000 clients cette année, soit une augmentation d’environ 23% par rapport à l’année dernière. Nous sommes donc revenus au même niveau qu’à l’entame de ce millénaire. La pente est ascendante grâce en partie à la cote d’amour du Maroc vis-à-vis de la France et vice-versa.
Et côté investissements…
Beaucoup de rénovations. Des travaux d’adaptation dans les deux piliers de Fram au Maroc, à savoir les Idrissides à Marrakech et les Dunes d’Or à Agadir. Nous adaptons ces deux établissements à un concept en vogue aujourd’hui, la remise en forme.
Des centres de forme avec des choix adaptés compléteront l’offre. Nous avons également procédé à la pose de la première pierre de notre établissement dans l’Aguedal où nous sommes le premier projet hôtelier à démarrer. Le chantier entrera dans une phase active dès le mois de fèvrier prochain.
On a beaucoup vu Fram Orange dans la promotion du Maroc lors du dernier Top Résa. Est-ce un fait accidentuel ou bien ancré ?
Effectivement, en collaboration avec l’ONMT- France et son directeur Redouane Reghaye, nous avons installé un restaurant marocain géant dans le bistrot des Cocotiers.
La gastronomie, le service, l’ambiance étaient marocains. Nous avons reçu 2 870 personnes à déjeuner durant le salon. Nous avons transféré à Deauville la passion de la gastronomie marocaine et nous en ressentons une fierté un peu légitime.
Fram, aujourd’hui, c’est toujours le réceptif avant l’hôtellerie ?
Notre métier de base reste le réceptif, recevoir nos clients dans d’excellentes conditions. L’activité hôtellerie est aussi développée dans notre groupe ainsi que le transport. Nous disposons d’autocars de grands luxes, et, par exemple, d’une vingtaine de véhicules 4X4. Nous developpons notamment les itinéraires du grand Sud marocain. Nous intégrons aussi l’événémentiel dans nos activités. Durant ce mois de novembre, nous avons accueilli plusieurs groupes de golf.
Côté chiffre d’affaires, nous avons bouclé l’année 2003 avec 36 millions d’euros. En effectifs, le personnel salarié atteind 1.450, sans tenir en compte celui qui sera affecté dans le nouvel hôtel.
Que répondez-vous aux opérateurs qui accusent Fram de casser les prix ?
Nous ne nous situons pas dans cette catégorie. Nous n’avons jamais voulu brader une destination. Ceux qui le font sont suffisamment connus. D’ailleurs, nous avons toujours accusé ces opérateurs à casser la qualité et la valeur ajoutée. Fram est aux antipodes de ces pratiques.
Et le match Fram-Maroc et Fram-Tunisie ?
Je dirai que depuis trois ans, le produit Maroc est en train de prendre de l’ascendant sur le tunisien au niveau de Fram.
Vos objectifs pour 2005 ?
Nous tablons sur une croissance entre 10 et 15% de plus que cette année. Ce qui devrait nous amener aux alentours de 130 000 clients.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *