Hausse de 9 % du chiffre d’affaires au 1er semestre 2009

Hausse  de 9 % du chiffre d’affaires au 1er semestre 2009

«Lafarge Ciments Maroc  a réalisé à fin juin 2009 dernier un chiffre d’affaires de 2,81 milliards de dirhams (MMDH), contre 2,58 MMDH à la même période de l’année 2008, soit une hausse de 9,1%», a précisé Jean Marie Schmitz, administrateur, directeur général de Lafarge Ciments Maroc, lors d’une conférence de presse tenue jeudi 17 septembre à Casablanca. Il a ajouté lors de la présentation des résultats semestriels de Lafarge Ciments Maroc  que «le résultat d’exploitation courant a progressé de 9,8 % pour atteindre 1,37 MMDH à fin juin 2009 ».
Et de poursuivre que «le résultat net de la société a, quant à lui, grimpé de 5,1 %, passant de 933 millions de dirhams à 980 millions DH». 
 Les ventes de ciment, affectées durant le premier trimestre par de fortes intempéries sur les marchés naturels, se sont redressées au cours du second trimestre, portant ainsi la croissance semestrielle à 0,4%, légèrement inférieure à celle du marché (+0,9%), a expliqué l’administarteur, directeur général de Lafarge Ciments Maroc.
 Par aillieurs, le maintien de très bonnes performances industrielles et grâce au démarrage dans des conditions remarquables de la nouvelle  ligne de cuisson de Tétouan (trois mois après de ce démarage elle était déjà à plus de 98% de fiabilité et son débit dépassait son nominal) et la montée en puissance de la première extension du parc éolien, qui a permis d’augmenter la capacité éolienne de 8 mw, conjugués à la baisse des prix du coke de pétrole (après son envolée en 2008), ont permis à l’entreprise de compenser l’impact de la hausse du coût de l’électricité et des frais fixes industriels de l’entreprise. La croissance du marché national en juillet et août 2009 (+1,4 %) s’est établie à un niveau très légèrement supérieur à celui observé au cours du premier semestre. Les ventes ont progressé quant à elles de 2,3%. Dans ce contexte et selon M. Shmitz, «l’entreprise prévoit une croissance annuelle du marché de l’ordre de 1 à 2 %». Il est à rappelé qu’après une année 2008 décevante, Lafarge Bétons, grâce à une meillieure maîtrise de ses coûts et à une optimisation des formulations de ses bétons, a fortement amélioré son résultat d’exploitation courant (+ 44%) et préparé son développement avec deux nouvelles centrales sur Casablanca, l’une venant de démarrer (Dar Bouazza) , l’autre qui sera avant la fin de l’année à Tit Mellil.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *