Humeur : NEWS EN VRAC… Marrakech ou le jeu de la chaise musicale…

Les plus !
Le célébre CAFE DE FLORE Paris (fréquenté on s’en souvient par Sartre et Beauvoir en son temps) fleuron avec les 2 MAGOTS et LIPP du Boulevard Saint Germain s’installe face à la Grande Poste de Marrakech (l’ancien Directeur du Loloquoi Didier serait nommé Directeur de ce Flore Bis)… On joue dans la cour des grands désormais…
Le Grand Café de la poste (mêmes propriétaires que le BO ZIN entre autres les Fréres Coste) face à la Poste de Gueliz en phase finale, ouverture imminente prévue normalement pour le week-end de la fête de l’indépendance. L’épidémie «brasserie» perdure et fera encore des ravages!!!
Le Bario Latino sis à côté de l’Hôtel Islane, Boulevard Zerktouni Gueliz sur le point d’ouvrir, ambiance «latino» évidemment, couleurs et rythmes musicaux…
Côté traiteur spécialités italiennes, Loulou ( c’est lui ) et Giovanna (c’est elle Chef de Cuisine ) anciennement «Restaurant Giovanna Paris» référencé Gault & Millau pour les connaisseurs, s’installent à Marrakech Rue du Lieutenant Lamur Gueliz, afin d’exploiter la veine du Chef de Cuisine -à domicile- que demande le peuple… Bonne idée…
La Picola Italia sympathique restaurant italien fermé depuis des années sur le point de rouvrir à Gueliz. L’autre dernier né «Sur une ardoise» toujours style brasserie, secteur de La Targa avec chef de cuisine français et maître d’hôtel transfuge d’une maison d’hôtes sise à la Palmeraie de Marrakech.

Les moins…
Destruction de l’Hôtel Al Maghreb ouvert dans les années 20 – un vrai témoin de notre Marrakech aujourd’hui disparu – à côté de l’hôtel Yasmine Hivernage… ça continue! que vont-ils nous pondre à la place ?
L’hôtel La Koutoubia à Gueliz en face de VITA qui n’en finit pas de s’effondrer (les plafonds intérieurs désormais) avec des balustrades de terrasse typiquement ART DECO Nancy de style Guimard… Qu’attend-on ?
Café de La Renaissance -si c’est pas malheureux- aurait dit son ancien propriétaire Monsieur Garcia ! toujours bâché de rouge, toujours en travaux à très petite vitesse. Un autre des fleurons de la ville ocre quasiment à l’abandon?

• Pandore

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *