Immobilier : Hejira lance trois autres nouvelles villes

Immobilier : Hejira lance trois autres nouvelles villes

Marrakech et Rabat font des jaloux. Et pour cause, les deux agglomérations, qui disposent actuellement à leur porte de villes nouvelles à même de combler le déficit en matière d’habitat. Après la réussite donc de Tamesna et Tamansourt, les autorités de plusieurs autres grandes villes du Royaume ont lancé des études de faisabilité pour se doter de leur ville nouvelle. C’est ce qui se dégage de la réunion de suivi tenue vendredi 3 février à Rabat. Présidée par la Primature, elle a connu la participation de plusieurs départements ministériels concernés notamment le ministère chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme. Trois villes nouvelles ont ainsi été à l’ordre du jour. «Leurs études de faisabilité avancent et les premiers résultats sont d’ores et déjà concluants», estime Taoufik Hejira. Trois sites sont ainsi concernés. Lkhyayta, à 8 kilomètres du sud de Casablanca, qui s’étendra sur une superficie de 1300 ha. Elle devra accueillir 300.000 habitants. Tagadirt à  6 km d’Agadir, ville nouvelle qui profitera à quelque 250.000 habitants et Melloussa,  située à 15 km de l’est de Tanger et qui devra accueillir, dans une première  tranche, quelque 30.000 habitants. «C’est ce dernier projet qui demeure le plus prioritaire. Le début des villes nouvelles est un succès au Maroc. Tamensa, sur les portes de Rabat, et Tamansourt, à côté de Marrakech, étaient bien évidemment les stars de cette réunion dont l’essentiel des travaux a été consacré à l’état d’avancement de ces deux méga-chantiers urbanistiques. A commencer par Tamansourt, ville nouvelle lancée le 24 décembre 2004 par SM le Roi. L’ERAC Tensift, chargé de piloter les travaux, a reçu plus de 120.000 demandes pour les quelque 50.000 logements prévus dans un premier temps. Plus d’une année après le lancement du chantier, les travaux hors site ont été achevés tandis que les autres travaux ont été  réalisés à des taux très élevés. Les premières unités de logement seront ainsi livrées avant la fin de l’année 2006. Le même engouement a été enregistré auprès d’Al Omrane-Tamesna, entité en charge de la coordination des travaux de la nouvelle ville de Rabat. Les travaux d’aménagement intérieur pour la première tranche seront ainsi terminés vers la fin de l’année en cours alors que les premières unités de logement seront livrées en 2008. Des projets d’habitat qui, signalons-le, seront réalisés dans le cadre d’un partenariat avec le secteur privé.

 Tamansourt-Tamesna : un succè qui dépasse les prévisions

A quelques mois d’intervalle, le ministère chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme a lancé deux villes nouvelles, Tamansourt à Marrakech et Tamesna dans la banlieue de Rabat. La première, initiée par SM le Roi le 9 juin 2004, s’étendra sur 1180 hectares et comprendra 58.000 unités. La seconde nouvelle cité, dont le projet a été présenté à SM le Roi le 22 juillet 2004, s’étendra sur 860 hectares et sera constituée de 52.000 unités de logement. Objectif : créer de nouveaux pôles de développement tout en réduisant la pression de la demande d’habitat exercée sur les grandes agglomérations. Et pour les deux villes, le succès est au rendez-vous. A titre d’exemple, un lot de 700 villas économiques à Tamansourt s’est écoulé en quelques jours. Proposées à des prix avoisinant les 500.000 DH, ces villas économiques, destinées à la classe moyenne, ont attiré un grand nombre d’acheteurs. D’autres lots concernant des logements économiques et sociaux ont également attiré beaucoup de demandes. Les premières constructions de ce projet qui équivaut à six fois Sala Al Jadida, une fois la ville de Nador ou encore les villes d’El Jadida et Azemmour réunies pour un investissement global de 10 milliards DH seront livrées à partir de juillet 2006. L’échéance pour Tamesna est le premier semestre 2007.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *