Indice de confiance des ménages: 85% des familles ne peuvent pas épargner

Indice de confiance des ménages: 85% des familles ne peuvent pas épargner

Le sondage régulièrement opéré par le Haut-Commissariat au Plan démontre une hausse de 2,1 points de l’indice de confiance des ménages par rapport au quatrième trimestre 2014. Cependant cet indice connaît un léger repli (0,4 points) comparé à la même période de l’année précédente. Les perceptions sont dans leur ensemble positives, notamment en ce qui concerne l’évolution du niveau de vie. Selon le Haut-Commissariat au Plan, le solde relatif à cet indicateur maintient sa tendance haussière depuis le premier trimestre.

Il a ainsi enregistré un gain de 2,4 points par rapport au dernier trimestre 2014 et de 4 points comparé au même trimestre de l’année précédente. Les perspectives ont, par ailleurs, connu une amélioration. La progression sur l’année est évaluée à 2,5 points. S’agissant de la situation financière des ménages, plus que la moitié des ménages considèrent que leurs revenus couvrent leurs dépenses.

En revanche, 38,2% d’entre eux déclarent s’endetter ou puiser pour cela dans leur épargne. Seuls 5,8% affirment pouvoir épargner une partie de leur revenu. Se référant à la note d’information du Haut-Commissariat au Plan, «les perceptions des ménages sur l’évolution passée de leur situation financière personnelle ont connu une amélioration de 2,2 points par rapport au trimestre précédent et une dégradation de 5,7 points par rapport à un an auparavant». Les opinions relatives à l’évolution future de la situation financière personnelle des ménages suivent la même tendance.

L’amélioration affichée, dans ce sens, est de 4 points par rapport au trimestre précédent. Toutefois, la dégradation est de 1,1 point par rapport au même trimestre de l’année 2014. Aussi, les opinions des ménages sur l’évolution future de leur situation financière personnelle ont connu la même tendance avec une amélioration de 4 points par rapport au trimestre précédent et une dégradation de 1,1 point par rapport au même trimestre de l’année 2014.

S’agissant de l’épargne, les familles sont toujours pessimistes. 84,9% d’entre elles estiment ne pas pouvoir épargner au cours des 12 prochains mois, affichant ainsi un repli de 3,20 points de cet indicateur par rapport à la même période de l’année précédente. En outre, les ménages interrogés jugent la conjoncture peu propice à l’achat des biens durables. Ceci a été confirmé par 58,3% des familles sujettes à l’enquête.

Le solde relatif à cet indicateur a été amélioré de 1,1 point par rapport au trimestre précédent. Cependant, il s’inscrit en dégradation de 5,7 points par rapport au même trimestre de l’année précédente. Notons que l’évolution des prix des produits alimentaires est perçue en stagnation par les ménages.

78,7% estiment que les prix des produits alimentaires continueront à augmenter durant les mois à avenir. Quant aux attentes relatives au chômage, 74,3% des ménages interrogés s’attendent à une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir. Seuls 9,1% de l’échantillonnage pensent le contraire. Se référant au Haut-Commissariat au Plan, le solde de cet indicateur enregistre une amélioration de 2,8 points par rapport au trimestre précédent et de 3,9 points par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *