Industrie : Les voyants au rouge

Industrie : Les voyants au rouge

L’activité industrielle a connu une légère baisse de l’ordre de 2%, alors que les secteurs manufacturier, BTP et énergétique ont enregistré une croissance élevée au cours du 2ème trimestre 2004, selon les résultats de l’enquête de conjoncture publiés jeudi par le Haut Commissariat au Plan.
Le recul d’activité industrielle le plus significatif en terme de production, constaté au 2ème trimestre 2004 par rapport au trimestre précédent, a été observé particulièrement au niveau de la « fabrication de conserves, fruits et légumes »(- 65%), du « matériel et appareillage électrique industriel » (- 50%) et du « tannerie et mégisserie », précise l’enquête qui a recueilli les déclarations des chefs d’entreprise. En revanche, les activités manufacturières qui ont connu une croissance élevée, au cours de la même période, sont la « fabrication de boissons non alcoolisées » (+ 72%), « la peinture, vernis et laquée » (+ 51%) et les « ouvrages divers en caoutchouc » (+ 37%). Pour le bâtiment et travaux publics, l’importance de l’activité, mesurée par le chiffre d’affaires, a connu une « très forte hausse » de l’ordre de 34%. Cette forte augmentation est attribuée aussi bien aux activités des travaux publics qu’à celles du bâtiment, notamment aux activités des « travaux spécialisés de génie civil » (+ 88%), de celles de « réalisation de réseaux (eau, eau usée, gaz) » (+ 100%) et de « travaux d’installation électrique »(+ 51%), indique l’enquête. Concernant les prévisions pour le 3ème trimestre 2004, la tendance sera à la hausse pour le secteur du BTP. S’agissant du secteur minier, la production a enregistré, durant la même période, une légère hausse de 1%, suite à la hausse de la production des « minerais métalliques » d’environ 5%.
Par contre, la production du secteur énergétique a connu une hausse de 8%en raison d’une progression conjuguée de la production du pétrole raffiné (+ 11%) et de l’électricité (+ 2%). Les perspectives pour le 3ème trimestre s’inscriraient à la hausse par rapport au trimestre précédent , selon l’enquête. Pour ce qui est du facteur des prix des produits, la tendance est à la hausse pour les produits aussi bien manufacturés qu’énergétiques et miniers.
Concernant la main-d’oeuvre employée, les effectifs employés par les secteurs de l’industrie de transformation, de l’énergie et des mines ont connu une tendance à la hausse, contre une baisse dans le secteur BTP, indique l’enquête.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *