Informatique : Les Asiatiques se ruent sur le sexe sur le net

Les sites pornographiques rencontrent un succès grandissant en Asie, selon une étude menée au mois de mars dans quatre pays par l’institut NetValue, les cadres de Singapour et les étudiants de Corée du Sud réalisant des scores élevés de visite de ces sites « X ».
Quelque 10,7 millions de visites ont été recensées sur ces sites pour adultes en mars en Corée du Sud, soit une augmentation de 72% par rapport à l’année précédente, indique l’institut de mesure de l’audience sur Internet dans un communiqué publié jeudi. À Taïwan, Hong Kong et Singapour la hausse a été de 30 à 40%, représentant 2,5 millions de visiteurs uniques à Taïwan, 715.700 à Hong Kong et 373.100 à Singapour.
L’Internet qui est censé être un moyen de propagation et recherche de l’information profite à merveille à l’industrie pornographique. Et aujourd’hui, le web sert principalement à satisfaire la libido. Mais si les gens cherchent plutôt des sites pour adultes, le public va noter ces dérives négatives, d’autant que de nombreux jeunes figurent parmi les visiteurs. En effet, les étudiants représentent au moins la moitié des visiteurs des sites pornographiques en Corée du Sud tandis qu’à Singapour, 47% de ces personnes sont des salariés, selon l’étude. Pour Alan Choo, directeur des ventes de NetValue, « les restrictions légales à l’égard de toute une série de vices (à Singapour) permet à l’internet de devenir le lieu des pratiques non orthodoxes ». Le temps passé sur ces sites au mois de mars a aussi augmenté en Asie.
Les visiteurs Taiwanais sont restés en moyenne 90 minutes sur ces sites, contre 73 minutes à Hong Kong, 66 minutes à Singapour et seulement une demi-heure en Corée du Sud. Dans ces quatre pays, les étudiants passent de plus en plus de temps à visiter ces sites et à télécharger des pages.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *