Jérada : Le tourisme comme levier de développement

Recevant au siège de son Ministère une délégation d’élus, d’hommes d’affaires et de notabilités de la province de Jérada, M. Diouiri a rappelé la méthodologie de travail de son département dans la région de l’Oriental déployée autour du pôle touristique principal dans la région, l’aménagement, dans le cadre du plan Azur du littoral de Saïdia dont le marché a été accordé à la société espagnole FADESA.
Le ministre a expliqué que ce grand projet devra agir comme une locomotive de développement pour l’ensemble des provinces et territoires de la région de l’Oriental, dont naturellement la province de Jérada.
Rappelant le vaste programme de dynamisation du développement et de la mise à niveau de la région de l’Oriental dont les dispositions ont été annoncées par le discours royal historique de mars 2003, M. Diouiri a fait part à la délégation de la volonté gouvernementale d’accélérer le processus de réalisation de ce programme et d’en assurer le suivi d manière rigoureuse et volontariste. La délégation de la province de Jérada conduite par Maazouzi Bouamama, député et président du Conseil municipal de Aïn Bni Mathar, comprenait également, Mohamed Abdellaoui, président du Conseil provincial de Jérada, M. Bachir Amnoun, Vice-président de la Chambre de Commerce de l’Oriental, Hassane Issiali, vice-président du Conseil régional du tourisme de l’Oriental et promoteur en écotourisme, ainsi que des représentants d’associations locales.
La démarche de cette délégation auprès du ministre du Tourisme visait à le sensibiliser sur la situation de Jérada, lourdement handicapée par la récente fermeture de la mine de charbon, mais qui est en train d’explorer toutes le voies afin de lancer une nouvelle dynamique de développement fondée sur la valorisation de ses autres richesses et atouts, notamment celles de ses sites naturels à la fois diversifiés et originaux.
Ce potentiel, en effet, constitue plusieurs niches de développement d’activités touristiques à thème, dont notamment le patrimoine industriel et minier de Jérada auquel un musée sera dédié, l’oasis exceptionnelle de Guéfaït, le tourisme de montagne dans les régions de Ras Asfour, de Touissit et des hauts plateaux de l’Oriental riches en faune et flore, les sites archéologiques, les grottes, le tourisme historique à Debdou, les portes du désert dans l’oais de Figuig, etc.
Le ministre a exprimé à la délégation l’intérêt particulier que son département accorde à la province de Jérada, parmi quelques autres régions aux besoins prioritaires, et lui a promis d’envoyer sur place, dans les plus bref délais, une délégation de responsables et d’experts pour mieux définir le potentiel touristique de la région et esquisser avec les responsables locaux, les collectivités territoriales et les opérateurs du secteur les mesures d’accompagnement, d’incitation et de formation nécessaires pour une optimisation des opportunités de développement touristique de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *