La Bourse accueille les PME à bras ouverts

La Bourse accueille les PME à bras ouverts

Le chemin de la bourse a, pour la première fois, été pavé pour les Petites et moyennes entreprises (PME) grâce à un accord inédit signé entre l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME), l’Association professionnelle des sociétés de Bourse (APSB) et la Bourse de Casablanca, vendredi, 5 juin 2015, à Casablanca.

Cet accord tripartite devrait ouvrir aux PME la voie du marché financier pour le soutien de leur développement et leur croissance. Pour la première fois, la Bourse de Casablanca et l’APSB ont décidé de s’associer à l’ANPME afin de bénéficier de son expertise dans le domaine des PME, notamment celle accumulée grâce au Plan national d’accélération industrielle. «Les synergies entre l’APSB, la Bourse de Casablanca et l’ANPME permettront au marché financier de jouer un rôle plus important dans le financement des entreprises», a précisé Omar Amine, président de l’APSB, notant que les principaux outils de cette intégration seront la dynamisation du marché primaire et la création d’un nouveau marché plus adapté aux besoins des PME.

Dans la pratique, il s’agira de mettre en place un écosystème financier complet, regroupant l’ensemble des acteurs du marché. Ceci permettra d’élargir la base de PME éligibles au financement via le marché des capitaux ce qui, sur le long terme, participera au développement de l’économie nationale en renforçant le rôle central que jouent les PME dans ce développement. «Nous nous réjouissons de cette collaboration qui permettra de cerner les solutions appropriées aux PME à fort impact pour leur ouverture aux marchés des capitaux et consolider leur développement, notamment dans le cadre du plan d’accélération industrielle», a noté Larbi Benrazzouk, directeur général de l’ANPME.     

Selon les termes de cet accord, les trois institutions se sont engagées à élaborer une syndication plus large des actions des différents intervenants dans le champ de la PME en fédérant les compétences et les moyens de chaque partie pour la mise en place d’un cadre stimulant et attractif pour le développement d’une nouvelle génération de PME plus compétitive et mieux intégrée au marché national.

La prochaine étape sera la mise en place, conjointement par les trois parties, d’un cadre pour la réalisation d’une étude permettant la définition d’une formule incitative au financement des PME via le marché financier national. A cet égard, Karim Hajji, directeur général de la Bourse de Casablanca a assuré que l’association de ces trois institutions était une condition sine qua non au développement de ce type de financement au Maroc. 

Rappelons que l’ANPME a été créée en 2002 avec l’objectif d’accompagner les PME dans le processus de modernisation et d’amélioration de leur compétitivité grâce à la panoplie d’outils financiers qu’elle propose.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *