La Caravane de l’auto-entrepreneur lance sa campagne dans la zone Nord

La Caravane de l’auto-entrepreneur lance  sa campagne dans la zone Nord

Après Tanger, elle fera également escale à Tétouan, Chefchaouen et Larache

Sensibiliser les auto-entrepreneurs de la région du Nord aux avantages juridiques, sociaux et fiscaux de leur statut. Tels sont parmi les objectifs de la Caravane de «l’auto-entrepreneur». Vu l’importance de Tanger comme capitale du Nord, celle-ci a été choisie, le 4 novembre, pour le lancement des travaux de cette caravane dans cette région. Initiée par BMCE Bank en partenariat avec l’Association nationale pour la promotion de l’esprit de l’initiative (Anpei), cette étape a été marquée par la programmation d’un séminaire, dont les travaux se sont déroulés en rapport avec les objectifs principaux de cette caravane. «Cet événement vient réaffirmer la position de BMCE Bank vis-à-vis des engagements sociétaux et participatifs au développement économique du Royaume», indique Saïd Boutiar, directeur régional adjoint de BMCE Bank de la région Nord Méditerranée, faisant remarquer que la banque poursuit, depuis la signature, en janvier 2016, de la convention avec Barid Al Maghrib portant sur le nouveau statut de l’auto-entrepreneur, son engagement en matière d’accompagnement, d’orientation et de formation en faveur de ces derniers.

Les responsables de BMCE Bank soulignent qu’en plus du lancement de cette nouvelle caravane, plusieurs rencontres de sensibilisation ont été organisées dans les différentes régions à forte concentration d’auto-entrepreneurs (Nador, Fès, Marrakech, Aït Melloul, Casablanca, Jerada, Kénitra et Benslimane), regroupant ainsi plus de 600 bénéficiaires porteurs de projets d’entrepreneuriat (artisans, électriciens, techniciens,…).

De son côté, Abdellatif Brini, président de l’ANPEI, fait part que cet événement est d’un grand apport permettant d’encourager les gens à adhérer à ce programme dans cette région, connue par le développement de certaines activités informelles comme la contrebande. «Cette rencontre, à laquelle prennent part des experts et institutions en charge de ce dossier, permet de mieux sensibiliser et informer sur les avantages du statut de l’auto-entrepreneur», affirme-t-il.

M. Brini fait part que cette caravane prévoit de faire escale dans d’autres villes de la région du Nord (comme Tétouan, Chefchaouen et Larache), tout en cherchant à couvrir le reste du Royaume. Son objectif essentiel est d’encourager, poursuit-il, un grand nombre de personnes quel que soit leur âge à s’adonner à des activités structurées et bien adaptées à leur profil. D’autant plus que «près de 2,4 millions de Marocains travaillent, selon le Haut-Commissariat au Plan, dans des activités informelles et non structurées», ajoute-t-il.

Il est à noter que toute personne physique, dont le chiffre d’affaires (CA) ne dépassant pas 500.000 dirhams, peut bénéficier du statut d’auto-entrepreneur dans les trois secteurs d’industrie, du commerce et d’artisanat. Alors le CA doit se limiter à 200.000 dirhams pour toute personne physique exerçant dans la prestation des services. Et parmi les avantages accordés aux auto-entrepreneurs, une réduction fiscale de 1% du CA pour les activités industrielles, commerciales et artisanales et 2% pour les services.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *