La CGEM-Nord signe des accords de médiation avec ses partenaires syndicaux

La CGEM-Nord signe des accords de médiation  avec ses partenaires syndicaux

A cet effet et après les trois villes d’Oujda, Marrakech et Agadir, le président de son antenne du Nord, Kamal Mazari, vient de signer à Tanger trois accords de médiation avec les représentants des bureaux régionaux de l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et l’Union nationale des travailleurs du Maroc (UNTM). La cérémonie de signature de ces trois accords s’est déroulée en marge d’une rencontre régionale tenue dernièrement sous le thème «Dialogue social et médiation : leviers de la compétitivité de l’entreprise». Organisée conjointement par la CGEM-Nord et la Commission emploi et relations sociales de la Confédération, cette conférence-débat s’assignait pour objectif principal de «débattre, avec l’ensemble des parties prenantes, du rôle majeur du dialogue social et de la médiation dans l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise», selon les responsables de la CGEM.
Il est à noter que la conclusion de ces trois accords, destinés à prévenir les conflits sociaux au sein de l’entreprise, fait partie de la quatrième étape de la caravane de conformité et du dialogue social, organisée à travers le Maroc. Et en l’absence des représentants du bureau régional de la Confédération démocratique du travail (CDT) aux travaux de cette étape, la CGEM-Nord prévoit la signature ultérieurement d’un quatrième accord de médiation avec ce partenaire syndical régional. Alors que les responsables du bureau de la Fédération démocratique du travail (FDT), présents à cette rencontre, se sont abstenus de prendre part à la liste des signataires, justifiant que cette décision a été prise dans les limites des prérogatives de leur antenne locale. «Notre bureau dispose des prérogatives limitées au niveau local et non régional», a affirmé le secrétaire local de la FDT à Tanger, Abdessalam Bensalah. Rappelons que la CGEM, confédération à l’origine de cette initiative, avait procédé, il y a deux ans, à la conclusion avec les cinq centrales syndicales les plus représentatives (UMT, CDT, UGTM, UNTM et la FDT des accords régissant la médiation sociale en matière de contentieux du travail. Les parties prenantes se sont engagées, tout en respectant les dispositions du code du travail, de créer un climat social favorable à la croissance et de prévenir le recours à la grève au sein de l’entreprise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *