La CGEM s’engage dans le chantier de la régionalisation avancée

La CGEM s’engage dans le chantier de la régionalisation avancée

«La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) répond parfaitement aux attentes de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en matière d’appel à la régionalisation», a déclaré Mohamed Horani, président de la CGEM. Ainsi, c’est lors du Conseil national de l’entreprise qui s’est tenu, mardi 9 février, à Casablanca que M. Horani a repris les termes du discours royal sur la régionalisation. «Sa Majesté a appelé à la régionalisation dans quatre contextes. D’abord, l’union de l’état, de la nation et du territoire, ensuite la solidarité régionale, l’équilibre des compétences et des moyens dans toutes les régions du Royaume et enfin, une large déconcentration avec l’activation du programme e-gov», a souligné M. Horani. Selon lui, «il faut aller vite vers la régionalisation avancée». Il précise par ailleurs que «chaque région a sa propre vitesse de croisière», aussi, «il faut imaginer un modèle cible et progresser dans ce sens en respectant les spécificités de chaque région». «La régionalisation va beaucoup améliorer la compétitivité et aura un immense apport à l’économie marocaine», a ajouté M. Horani avant de donner la parole à Majid Joundy, vice-président de la CGEM et président du pôle de développement régional de la CGEM. Ce dernier, a déclaré que l’entreprise marocaine avance désormais sous le drapeau d’«Oser et Innover». «Ainsi, la CGEM ose afficher une grande volonté d’engager une politique de développement régional axée sur l’investissement productif et de la valeur ajoutée à base de produits régionaux, de décentralisation et de rapprochement vers et avec les entrepreneurs et décideurs à travers les régions économiques du Royaume», a expliqué M. Joundy. Pour ce qui est de l’innovation, il a déclaré que la CGEM a créé un pôle au sein de son conseil d’administration dédié au développement régional dont lui même a été nommé président. Par ailleurs, il a précisé les termes de la mission de ce nouveau pôle. «Cette unité est chargée d’orienter chaque Union régionale à contribuer au développement économique de sa région, recommander et suggérer avant et pendant les études et les prises de décision lors de l’avancement des projets des institutions des régions et assister, accompagner et insister sur la bonne gouvernance. Mais également, engager une véritable politique de développement régional axée sur l’investissement productif et la création de la valeur ajoutée à base des produits régionaux, de décentralisation et de rapprochements vers et avec les entrepreneurs et décideurs à travers les régions économiques du Royaume», a expliqué M. Joundy. Par ailleurs, il a énuméré les sept Unions régionales actuellement existantes et actives pour l’instant. Il s’agit de l’Union régionale du Nord, du Centre, de l’Oriental, du Centre Nord,  de Meknès-Tafilalet, de Tensift-Marrakech et du Souss Massa Draa. «Il est à signaler que trois nouvelles Unions régionales verront bientôt le jour, celle de Chaouia-Ouardigha ayant pour chef-lieu Settat, celle de Doukkala-Abda ayant pour chef-lieu El Jadida et enfin celle du Sud ayant pour chef-lieu Laâyoune», a conclu M. Joundy.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *