La Chine achètera les engrais marocains

La Chine achètera les engrais marocains

Sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du président Hu Jintao, le Maroc et la Chine ont signé, lundi 24 avril 2006 à Rabat, sept accords de coopérations dans divers domaines : tourisme, économie, culture, mais aussi santé et commerce.
L’un des plus importants accords signés par les deux parties concerne l’achat d’engrais phosphoriques marocains par la Chine en 2007. Cet accord a été signé par les responsables de l’OCP (Office chérifien des phosphates) et de Sinochem Corporation de Chine. Le montant de cet accord et les volumes concernés n’ont pas encore été dévoilés par les autorités des deux pays.
Le tourisme n’est pas en reste et Adil Douiri pourra compter sur le marché chinois pour atteindre les objectifs fixés pour 2010. En vertu d’un accord signé avec le géant asiatique, des touristes chinois se déplaceront au Maroc pour des voyages organisés. Le Maroc bénéficiera également de l’expérience chinoise en matière de santé comme le stipule un autre accord de coopération signé entre les deux pays et concernant notamment des missions médicales chinoises au Maroc. Des médecins chinois sont déjà présents, depuis plusieurs années, au Maroc où ils exercent dans des localités enclavées comme Tata.
En vertu d’un autre accord avec le Maroc, portant sur la coopération économique et technique, la Chine fait un don au Royaume de l’ordre de 40 millions de yuans (près de 5 millions de dollars).
Le jour de son arrivée au Maroc, le président Hu Jintao a eu des entretiens en tête-à-tête avec sa Majesté le Roi Mohammed VI. Mardi, le président chinois a eu des entretiens avec le Premier ministre Driss Jettou avant de rencontrer les présidents des deux chambres du Parlement. Hu Jintao, en déplacement à Casablanca pour le deuxième jour de sa visite au Royaume, devait visiter la mosquée Hassan II.
Le président chinois est arrivé au Maroc pour une visite officielle à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Il conduit une forte délégation composée de plusieurs ministres, hauts responsables gouvernementaux, ainsi que des dirigeants du Parti communiste.
Hu Jintao a choisi le Maroc comme première étape d’un périple africain qui le mènera, dès ce mercredi, au Nigeria et au Kenya. Auparavant, il avait effectué une visite en Arabie Saoudite, l’un des premiers partenaires de la Chine au monde.
Malgré de vieilles et solides relations entre le Maroc et la Chine, les échanges entre les deux pays restent en deçà des espoirs des deux capitales. En 2005, ces derniers, même avec une significative augmentation, n’ont pas dépassé 1,5 million de dollars. Ces échanges sont encore marqués par un grand déséquilibre puisqu’ils bénéficient plutôt à la partie chinoise. Les entretiens entre les responsables des deux pays ont été également consacrés à la réduction de ce déséquilibre. L’"offre" de la Chine, dans ce sens, est de faire du Maroc une plate-forme pour partir à la conquête des pays européens et africains. Une grande opportunité pour l’économie marocaine que le Royaume doit savoir exploiter dans le cadre d’un partenariat clair et précis entre Rabat et Pékin.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *