La croissance, otage du comportement du dollar

Contrairement à bien des attentes, ni les déséquilibres caracterisant le commerce mondial, ni même le déficit commercial américain, ne pourront être corrigés par un dollar US à la baisse et ce, en dépit de prévisions plutôt optimistes de croissance économique prévalant en ce début de l’année 2005.
Selon le rapport des Nations Unies sur la situation et les perspectives de l’economie mondiale en 2005, présenté à la presse mardi à New York, les experts de l’ONU estiment que le cycle de reprise économique a atteint un sommet après avoir connu une année 2004 favorable, surtout dans les pays en développement.
L’éventualité d’un mouvement correctif abrupt et dommageable pour l’ensemble de l’économie mondiale n’est toutefois pas à écarter, avertissent ces experts, en notant que la dépréciation du dollar ne sera probablement pas suffisante pour réduire les déséquilibres commerciaux au plan mondial et les ramener à un niveau acceptable, sans à-coup.
La baisse du dollar est incapable de générer une correction de la croissance mondiale en raison de la position unique de l’économie américaine, dont la dette se situe notamment dans sa propre devise, celle-là même qui représente la principale devise utilisée dans les échanges mondiaux, relèvent les experts onusiens qui précisent que certains des effets négatifs généralement associés à une telle baisse sont en principe ressentis chez les créditeurs des Etats-Unis, qui subissent des pertes suite à la chute de la valeur de leurs réserves de devises.
Cette dévaluation a elle-même un impact sur la demande mondiale, ce qui atténue les avantages que pourraient tirer les exportateurs des Etats-Unis du fait de l’augmentation de la compétitivité accompagnant un dollar faible, poursuivent-ils, estimant qu’en définitive, les déséquilibres au plan mondial sont patents si l’on observe le niveau de la consommation américaine, le niveau de la dette des Etats-Unis et le rythme marqué d’augmentation des surplus commerciaux de leurs partenaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *