La production industrielle reste faible

La production industrielle reste faible

Selon les chiffres publiés mardi par Eurostat, la production industrielle est restée stable d’un mois sur l’autre mais affiche un bond de 7,1% sur un an. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une augmentation de 0,2% sur le mois et de 8% sur un an. Les chiffres de la production pour le mois de juin ont été révisés à la baisse, à -0,2% par rapport à mai (-0,1% d’abord annoncé) mais à la hausse sur un an à +8,3% contre +8,2%. «Ce chiffre faible arrive après une baisse de 0,2% en juin, suggérant une perte sensible de la dynamique industrielle au début du troisième trimestre», a commenté Marco Valli, économiste chez UniCredit. «Bien que la dynamique de la production industrielle soit restée au point mort en juin et juillet, les enquêtes d’activité suggèrent une décélération beaucoup plus modérée de l’activité industrielle par rapport au point haut du cycle atteint au printemps», a-t-il ajouté. «Nous continuons d’anticiper un ralentissement de la croissance du PIB (produit intérieur brut) à environ 0,4% au troisième trimestre». La publication de la stabilité de la production industrielle de la zone euro en juillet survient alors que le moral des investisseurs en Allemagne a plongé en septembre pour la première fois depuis mars 2009 en territoire négatif. Si la production industrielle a représenté moins de 17% du PIB de la zone euro au deuxième trimestre, elle reste un bon indicateur de l’évolution globale de la conjoncture économique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *