La reprise en vue, mais de gros défis persistent

La reprise en vue, mais de gros défis persistent

L’économie américaine a «évité le pire» et apparaît en train de se stabiliser, avec de «bonnes» perspectives de reprise à court terme, a dit vendredi le président de la banque centrale des Etats-Unis (Fed), Ben Bernanke. M. Bernanke a par ailleurs redit que la reprise risquait «d’être relativement lente au début» du fait des tensions qui persistent, notamment sur la consommation des ménages américains. «Bien que nous ayons évité le pire, de gros défis nous attendent encore», a déclaré M. Bernanke lors d’un discours prononcé à l’occasion d’une rencontre d’économistes organisée par la banque centrale à Jackson Hole, dans le Wyoming (nord-ouest des Etats-Unis). «L’activité économique apparaît en train de se stabiliser, à la fois aux Etats-Unis et à l’étranger, et les perspectives d’un retour de la croissance à court terme semblent bonnes», a estimé M. Bernanke. «En dépit de ces progrès notables, il reste de gros défis: des tensions persistent sur de nombreux marchés financiers mondiaux, des pertes supplémentaires menacent des institutions financières, et de nombreux ménages et entreprises continuent d’éprouver des difficultés considérables à avoir accès au crédit», a-il ajouté, selon le texte de son intervention. «A cause de cela et d’autres facteurs, la reprise économique devrait être relativement lente au début, le taux de chômage ne devant baisser que peu à peu de ses points hauts», qui devraient être atteints en 2010.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *