L’Alliance fait la force

L’Alliance fait la force

Un nouveau signal fort dans le Maroc et dans son tourisme vient d’être adressé par les professionnels du tourisme membres de l’Alliance.T. La ville de Fès a accueilli, du 30 janvier au 1er février 2004, les travaux de la première rencontre du réseau d’agences de distribution et de voyages membres de l’Alliance.T. Fruit de la vision, mais surtout, de l’amitié réunissant ses deux co-présidents, Jean-Robert Reznik, DG d’Accor Loisirs & Tourisme, et Philippe Demonchy, patron de Selectour, l’Alliance.T constitue une force de frappe à même de lui permettre de négocier, au mieux, avec ses prestataires. L’alliance est une société de moyens partagée entre Selectour et Accor à raison de 50 %. À elle seule, Alliance.T France regroupe 1.303 agences françaises de réseaux de vente et de distribution de voyages avec un chiffre d’affaires global en 2003, de 4 milliards d’euros.
S’étendant aujourd’hui à la Belgique, Espagne, l’Italie et le Portugal, la société ambitionne d’instaurer une nouvelle politique de tarification « afin de mieux acheter, mieux négocier et mieux amortir les investissements technologiques » dans le but de construire avec des fournisseurs sélectionnés des partenariats gagnants », précise Jean-Robert Reznik. Alliance.T transnationale compte déjà 2776 agences. Le volume d’affaires dégagé en 2002 est de 5,7 milliards d’euros. La rencontre de Fès, à laquelle ont pris part quelque 580 agents de réseaux de voyages et représentants de force de vente de l’alliance, a été initiée en collaboration avec le leader mondial du Tourisme européen « TUI » et le Groupement régional d’intérêt touristique (GRIT).
Les différents ateliers de cette rencontre ont eu à examiner des questions internes et spécifiques à leurs réseaux d’agence, à sensibiliser et à promouvoir par la même occasion le produit touristique de Fès en tant que pôle attractif et destination de qualité.
Les intervenants français ont mis l’accent sur deux axes principaux à savoir « Tourisme » et « Affaires », tout en donnant un aperçu sur les différentes manières de vendre les produits de destination aux clients potentiels et partenaires commerciaux en tenant compte de l’évolution et des exigences des consommateurs.
Intervenant samedi, le ministre du Tourisme, Adil Douiri, a fait état des créneaux dont dispose le Maroc, notamment les tourismes de montagne, balnéaire, de désert ainsi que son patrimoine séculaire, relevant que le Royaume est un lieu de brassage culturel, pays de tolérance et un carrefour de toutes destinations. « Si la ville de Marrakech est une pierre précieuse, la ville de Fès est un diamant brut », estime Adil Douiri. Elle doit être mise en valeur pour la rendre une destination plus attrayante, à l’instar de Marrakech. « L’un des objectifs recherchés à travers l’organisation de la rencontre Alliance.T à Fès est d’ailleurs de remettre le projecteur sur cette ville en général et sur le Maroc en particulier, où nous avons beaucoup d’intérêts », précise Marc Thepot, directeur général Accor Maroc. En marge de cette manifestation, les congressistes se sont entretenus avec des professionnels locaux, et ont effectué une visite dans la capitale culturelle et spirituelle du Royaume afin de découvrir ses richesses à même de leur permettre de présenter la cité en tant que produit de vente durable, dont le Royal Golf Club.
Le travail de restructuration et de redressement entrepris par la CDG est en train de donner un rayonnement particulier à son parcours. Aujourd’hui, l’Alliance.T s’étend à l’Europe du Sud. « Demain, l’alliance du Sud pourrait s’allier avec d’autres partenaires de l’Europe du Nord pour représenter une force de taille réellement européenne », précise Jean-Robert Reznik.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *