Le gouvernement se penche sur la politique d’emploi

Au cours de la réunion présidée, vendredi à Rabat, par le Premier ministre à laquelle ont pris part plusieurs membres du gouvernement ainsi que des représentants de l’ensemble des départements concernés, Mustapha Mansouri, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, a présenté les différents axes du plan d’action « Initiative emploi, pour un nouveau départ dans la vie active », qui s’articule autour d’axes relatifs notamment à l’étude des déséquilibres du marché du travail, au bilan des mesures prises en faveur de l’emploi, et comporte un certain nombre de propositions de mesures destinées à dynamiser le marché de l’emploi.
Le programme propose ainsi une série de mesures visant la poursuite de l’effort engagé par le gouvernement en faveur de l’emploi, à travers, notamment, le cadre des programmes actions emploi, les stages de formation insertion, les contrat spéciaux d’insertion, les programmes de formation qualifiante et les programmes d’appui à l’auto emploi.
Les axes de ce programme ont été, par la suite, débattus par les membres du gouvernement et les représentants des différents départements concernés, qui ont formulé des suggestions de nature à renforcer la coordination des actions proposées, en vue de dynamiser davantage le marché de l’emploi, assister et orienter les jeunes dans leurs choix.
Le Premier ministre a réitéré la volonté du gouvernement d’appuyer les programmes ambitieux dans le cadre d’une grande initiative pour l’emploi destinée à relancer le marché. Dans ce cadre, il a mis l’accent sur la nécessité d’oeuvrer à renforcer la relance économique, à même de créer davantage d’opportunités d’emploi. M. Jettou a, d’autre part, souligné l’importance de la mise en place de formations qualifiantes et de l’encouragement des reconversions vers les secteurs générateurs d’emploi, notamment le commerce, l’artisanat, le tourisme, les services et l’agriculture. Il a, par ailleurs, invité les responsables concernés à veiller à réactualiser les données disponibles, à la lumière des résultats du dernier recensement, suggérant également une révision des modes d’action des organismes d’intermédiation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *