Le Maroc et le FADES signent deux conventions de financement

Le Maroc et le FADES signent deux conventions de financement

Deux conventions de financement d’un montant global de près de 1,4 milliard de dirhams (MMDH) ont été signées, mercredi dernier à Rabat, entre le Maroc et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), relatives aux projets de l’autoroute El Jadida-Safi et d’approvisionnement en eau potable de la ville de Chefchaouen et la desserte rurale.

Portant sur un montant de 900 millions de dirhams (MDH), la première convention a été paraphée par le directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, Anouar Benazzouz, et le directeur général du FADES, Abdellatif Youssef Al Hamad, en vue de contribuer au financement du projet de l’autoroute El Jadida-Safi.

La deuxième convention consiste, quant à elle, en un contrat de prêt d’un montant de 450 MDH, signée entre le directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri, et M.Al Hamad en vue d’approvisionner en eau potable la ville de Chefchaouen et les douars avoisinants relevant de la province de Chefchaouen et Tétouan. Ce projet comporte la réalisation d’une station de traitement d’une capacité de 150 litres/seconde et la pose d’environ 590 km de conduites.

La population bénéficiaire de ce projet s’élève à 192.000 habitants. Intervenant à cette occasion, le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, qui présidait la cérémonie de signature, a relevé que ces deux conventions s’inscrivent dans le cadre de la réalisation de grands projets structurants initiés par le Royaume, précisant que le premier accord concerne la poursuite de la réalisation du programme autoroutier à travers l’achèvement du tronçon autoroutier El Jadida-Safi, alors que le deuxième consiste en la mobilisation des eaux de surface et l’approvisionnement en eau potable en faveur de la région de Chefchaouen.

«Grâce au soutien toujours acquis du FADES, ces deux projets verront le jour dans de meilleures conditions, et auront un impact extrêmement positif sur le plan social et économique et sur l’amélioration des conditions de vie de la population de la ville de Chefchaouen et la région de

Doukkala-Adba», a-t-il assuré.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *