Le Qatar recrute

Le Qatar recrute

Une bonne nouvelle pour les jeunes Marocains : une délégation officielle du Qatar vient d’achever une visite au Maroc pour préparer le terrain à une vaste opération de recrutement dans plusieurs secteurs. À la clé : quelques centaines d’emplois au Qatar.
La délégation comptait, entre autres, des représentants de la Chambre de commerce et d’industrie, la Fondation Hamad pour la médecine, l’autorité générale de l’hôtellerie et du tourisme, la compagnie aérienne du Qatar, le tout sous la présidence du vice-ministre chargé de l’Emploi et de la Planification de la main-d’oeuvre, Hadi Bensaïd El Khayarine.
Ce dernier a souligné que « cette visite intervient sur instructions spéciales de l’Emir du Qatar, qui a demandé à ce qu’on accorde, en matière de recrutement, la priorité au marché marocain ».
Cette délégation a rencontré le ministre de l’Emploi, Mustapha Mansouri, le secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, Saïd Oulbacha ainsi que les responsables de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (Anapec). Par ailleurs, la délégation qatarie s’est rendue au Centre de formation professionnelle du ministère de la Santé. Ce centre forme chaque année plusieurs infirmiers et infirmières.
En fait, la visite de la délégation a été l’occasion d’exposer aux autorités marocaines les besoins du Qatar en matière de main-d’oeuvre spécialisée, notamment dans le domaine médical et touristique. Ce fut également l’occasion de s’enquérir des potentialités du marché marocain et son adéquation avec les spécificités et les demandes des secteurs publics et privés au Qatar. À ce titre, la remarque récurrente émise par les membres de la délégation fut celle de l’usage de la langue française dans la formation, surtout pour les métiers techniques comme dans le domaine de la santé. Et pour cause, les Qataris privilégient la langue anglaise. Mais en tout cas, cette question ne risque pas d’être un véritable obstacle.
Justement, l’ambassadeur du Qatar à Rabat, Sakar Moubarek El Mansouri, a qualifié dans un entretien accordé à ALM, la visite de la délégation de son pays comme « une véritable réussite ».À noter que contrairement à la tristement célèbre affaire Annajat, cette opération de recrutement est entourée de toutes les garanties. Sakar Mansouri, qui a personnellement joué un rôle important dans la préparation de cette visite, a souligné que « toute l’opération se déroulerait par des voies officielles et conformément à l’accord de main-d’oeuvre et d’échange d’expériences signé par les deux pays ».
Le Qatar n’a pas uniquement l’intention de recruter la main-d’oeuvre marocaine. En effet, le deuxième volet de la visite de la délégation a consisté à repérer les secteurs où les hommes d’affaires du Qatar pourraient investir et partant créer de nouveaux emplois. À ce titre, une nouvelle visite de businessmen qataris sera organisée dans les prochaines semaines. Ces industriels sont spécialement intéressés par les secteurs touristiques et de l’immobilier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *